Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Traduire en langue vulgaire

Traduire en langue vulgaire Traduire en langue vulgaire
Agrandir
Gianfranco FOLENA

2018
Format : 14 x 18 cm |   Nb pages : 144
ISBN-978-2-7288-0596-9
14.00 €

Ajouter au panier

En librairie le 19 septembre 2018
mais actuellement disponible sur ce site


Collection « Versions françaises »


- - - - - - - - - -

Résumé

Dans cet essai inédit en français qui est devenu un classique sur la question du traduire, Folena fait dialoguer avec les grands théoriciens de notre temps nombre d’auteurs anciens (d’Aristote à Cicéron et Jérôme, de Marie de France à B. Latini, Boccace ou L. Bruni…), sans négliger les avancées théoriques de Dante. Comment se définissait l’exercice de la traduction médiévale et humaniste ? Quels étaient ses critères ? Que visait la transposition d’une langue à l’autre ? Facteur crucial de la diffusion de la culture et de l’expérience religieuse et littéraire entre le XIIIe et le XVe siècle, la traduction s’affirme peu à peu, à travers les néologismes traducere ou tradurre, comme une pratique artistique autonome,  affranchie de l’autorité des langues sources, ouverte aux échanges entre langues voisines – une nouvelle herméneutique.

- - - - - - - - - -

L’auteur et les traducteurs

Gianfranco FOLENA (1920-1992) est un linguiste et philologue illustre en Italie. Il a enseigné l’histoire de la langue italienne à Padoue et codirigé plusieurs revues. Membre des académies dei Lincei et della Crusca, il est l’auteur d’une œuvre très vaste composée d’éditions critiques et d’essais, parmi lesquels L’italiano in Europa (Einaudi, 1983, prix Viareggio), Culture e lingue nel Veneto medievale (Ed. Programma, 1990) et Il linguaggio del caos (Bollati Boringhieri, 1991).

Christophe MILESCHI est agrégé d’italien et professeur de littérature italienne contemporaine à l'université Paris-Nanterre, traducteur (Pasolini, Meneghello, Manganelli, Calvino…) et essayiste (Dino Campana, Carlo Emilio Gadda), poète et romancier.

Ancienne élève de l’ENS (Paris), agrégée de lettres et docteur en littérature comparée, ancienne pensionnaire de la Fondation Thiers, Lucie MARIGNAC dirige les éditions Rue d’Ulm. Elle a édité les Lettres d’Italie de Henri Focillon et publié des traductions du moyen français, de l’anglais, de l’allemand et de l’italien, en littérature, histoire et histoire de l’art.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Traduire en langue vulgaire

Avant-propos

1. In principio fuit interpres. Tradition et traduction
2. L’idée de la traduction orale et écrite et sa terminologie en Grèce et à Rome
3. Concept culturel et terminologie grecque et latine de la traduction
4. Le Moyen Âge plurilingue
5. Variété de la notion de traduction au Moyen Âge. L’exemple de l’ancien français
6. Jean de Meung et l’idée du bien translater
7. Les Siciliens et la redécouverte de la traduction poétique. Dante et l’idée de poésie intraduisible
8. Le cadre terminologique médiéval italien de Brunetto Latini à Dante et à Boccace
9. Les premières versions en langue vulgaire des classiques latins. Poésie et prose, Virgile et Cicéron.
Brunetto Latini et Leonardo Bruni traducteurs de Cicéron
10. À l’aube de l’humanisme : la nouvelle problématique de la traduction et le rapport entre grec et latin.
Pétrarque et Homère
11. Coluccio Salutati et Leonardo Bruni. Bruni théoricien de la traduction et le De interpretatione recta
12. Histoire d’un néologisme sémantique européen : le mot traducere et les mots de la même famille (traductor, traductio)
13. Cadre et trajectoire terminologiques et culturels de l’idée de traduction : un premier bilan

Notes

Actualité de Volgarizzare e tradurre, par Christophe MILESCHI

Index nominum

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr