Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Philosophie des sciences (La)
L'invention d'une discipline
(fin XIXe/début XXIe siècle)

Philosophie des sciences (La) Philosophie des sciences (La)
Agrandir
C. Ulises MOULINES
2006
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 172
ISBN-2-7288-0357-9
13.20 €
Version imprimée épuisée

Résumé

La philosophie des sciences, en tant que discipline institutionnalisée, a un peu plus d’un siècle d’existence. Ce livre retrace l’histoire de son développement et met en évidence ce qui, à chaque période, a eu des conséquences majeures sur l’évolution ultérieure de la discipline.

Spécialiste ou non, le lecteur est ainsi invité à suivre l’essor de la philosophie des sciences depuis ses phases de préformation (1890-1918) et d’éclosion (1918-1935) jusqu’à sa phase modélistique (1970-2000), toujours d’actualité, en passant par ses phases classique (1935-1970) et historiciste (1960-1985).

- - - - - - - - - -

On en parle

Sciences humaines n° 170 - avril 2006

Philosophie n° 91 - avril 2006

- - - - - - - - - - -

L’auteur

C. Ulises Moulines (né au Venezuela en 1946) est directeur de l’Institut de logique et philosophie des sciences de l’université de Munich, membre de l’Académie bavaroise des sciences et lauréat des chaires internationales de recherche Blaise-Pascal (École normale supérieure, 2003). Il a notamment publié An Architectonic for Science (1987, en collaboration avec J. D. Sneed et W. Balzer) et Pluralidad y Recursión (1991).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Avant-propos

Une vision d’ensemble
Les débuts institutionnels
« Préhistoire » et « protohistoire »
Les cinq phases du développement

Phase de germination ou de préformation : empiriocriticisme et conventionalisme (1890-1918)
Le programme d’Ernst Mach
Le conventionalisme et l’instrumentalisme
Deux germes pour l’avenir

Phase d’éclosion (1918-1935)
Une exception française
Le rôle de la logique formelle
Le Cercle de Vienne
L’opérationalisme
Une amorce de crise

Crise du positivisme logique et consolidation de la philosophie des sciences classique (1935-1970)
La déroute du vérificationnisme, les problèmes du falsificationnisme et les difficultés de l’inductivisme
La crise du réductionnisme conceptuel
Une exception allemande
La doctrine des deux niveaux conceptuels
L’attaque contre la distinction analytique/synthétique et la thèse de la sous-détermination
La structure de l’explication scientifique
La nature des lois scientifiques

Phase historiciste (1960-1985)
Paradigmes et incommensurabilité, programmes et traditions de recherche
Le relativisme socio-épistémique

Approches modéIistiques et apparentées (1970-2000)
Essai de caractérisation générale
L’approche ensembliste de l’École de Stanford
Le représentationalisme
Les conceptions sémanticistes
Le structuralisme métathéorique
Le pluralisme modélistique de Nancy Cartwright
Les nouvelles conceptions de la nature de l’explication scientifique

En guise de conclusion

Bibliographie
Index des noms
Index des notions
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr