Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Images de l'Antiquité dans la littérature française
Le texte et son illustration

Images de l'Antiquité dans la littérature française Images de l'Antiquité dans la littérature française
Agrandir
Emmanuèle BAUMGARTNER et
Laurence HARF-LANCNER (dir.)
1993
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 192
Résumé

Du Moyen Âge à nos jours, l’Antiquité grecque, latine et biblique n’a jamais cessé d’imprégner notre culture. Récits de fiction, historiographie, théâtre, poésie, propagande, textes esthétiques et philosophiques : dans tous les types de discours comme dans leur mise en images se dessine en diachronie la présence de l’Antiquité, sous forme de continuités et de ruptures.
Au Moyen Age, les motifs antiques sont intégrés à une problématique chrétienne. Les peintres de certains manuscrits de l’Énéide s’inspirent, pour représenter les Enfers virgiliens, des visions traditionnelles de l’Enfer chrétien. Une formule de Bernard de Chartres résume cette continuité : « Nous sommes des nains montés sur les épaules de géants ». Dans un vitrail de la cathédrale de Chartres, cependant, les géants ne sont plus les auteurs de l’Antiquité gréco-latine, mais les quatre grands prophètes de l’Ancien Testament et les nains juchés sur leurs épaules, les quatre Évangélistes.
Après le temps de la fusion vient, à partir de la Renaissance, celui de la mise à distance. L’Antiquité devient ainsi insensiblement une sorte de norme qui ne sera guère remise en question, offrant références textuelles et modèles plastiques, mais aussi un précieux réservoir de l’imaginaire.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction, par Frank LESTRINGANT

De la fusion à la mise à distance de l’Antiquité
Les résurgences des modèles antiques dans les premières images gothiques, par Jean-Paul DEREMBLE
Le thème de la descente aux Enfers dans les textes et les enluminures du Moyen Âge, par Philippe MÉNARD
Les représentations du pouvoir royal du XIIIe au XVe siècle : le cas d’Alexandre, par Christiane RAYNAUD
Autour du Songe de Poliphile, par Jean-Pierre NERAUDAU
Une École d’Athènes des astronomes ? La représentation de l’astronome dans les frontispices de la Renaissance, par Isabelle PANTIN

L’Antiquité comme lieu d’une norme et réservoir de l’imaginaire
La figure d’Andromède, du maniérisme au baroque. Problématique d’un corpus, par Françoise SIGURET
L’évolution des illustrations des tragédies antiques de Corneille jusqu’en 1664 : résurrection et pétrification du héros, par Liliane PICCIOLA
L’utilisation de la Rome antique dans la propagande anti-catholique au XVIIIe siècle, par Geneviève ARTIGAS-MENANT
Dom Calmet et la représentation de l’Ancien et du Nouveau Testament : du Commentaire littéral ou du Dictionnaire critique au livre d’images, par Élisabeth JAUGIN
La règle et le fantasme : réflexions sur l’Antiquité dans le discours sur l’art entre Poussin et Diderot, par René DEMORIS

Antiquité et modernité

La Mort du Gladiateur : un débat esthétique et moral au siècle des Lumières, par Michel DELON
Les peintures bibliques de Chagall et les quatre sens de l’Écriture, par Laurence HARF-LANCNER
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr