Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

François de Callières. L'art de négocier en France sous Louis XIV

François de Callières. L'art de négocier en France sous Louis XIV François de Callières. L'art de négocier en France sous Louis XIV
Agrandir
Jean-Claude WAQUET
2005
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 288

Résumé


À travers une édition critique du traité De la manière de négocier de François de Callières qui se fonde sur des manuscrits jusqu’ici négligés, Jean-Claude Waquet fournit une étude complète de la fortune, de la circulation et des appropriations de l’œuvre, de sa première publication à Paris, en 1716, jusqu’à sa présence sur Internet. Assez vite oublié en France, l’ouvrage est réapparu au XXe siècle en Angleterre et aux États-Unis, où il passe aujourd’hui pour un classique de l’art de négocier, volontiers placé à l’origine de théories contemporaines de la diplomatie et de la négociation.

J.-C. Waquet retrace aussi la trajectoire singulière de Callières dans la société française et européenne du XVIIIe siècle et montre qu’à l’origine ce livre fut lui-même une négociation, conduite avec le roi Louis XIV par un homme habitué à faire de sa plume un moyen de parvenir.

Il analyse enfin les conceptions de Callières sur le désordre du monde, sur le remède que la négociation peut lui apporter, sur la « manière » selon laquelle elle doit être conduite et sur les qualités que doit posséder celui qui la pratique : le sage et habile négociateur, dont le propre est d’instaurer la domination égoïste du plus fort, sans jamais sortir des voies douces et agréables d’une civilité apparemment dirigée par la morale et la religion.

- - - - - - - - - -

L’auteur

Jean-Claude WAQUET est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (histoire politique de l’Europe du XVIe au XVIIIe siècle). Il a notamment publié De la corruption. Morale et pouvoir à Florence aux XVIIe et XVIIIe siècles (Fayard, 1984) et La Conjuration des dictionnaires. Vérité des mots et vérités de la politique dans la France moderne (Presses universitaires de Strasbourg, 2000).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction

I. Un immortel sur la « toile » : les nouveaux voyages de monsieur de Callières
Callières aujourd’hui : le témoignage des sites Internet
De la France de Louis XV à l’Amérique de George W. Bush : la trajectoire de la Manière de négocier
De l’université à l’entreprise : les usages de la Manière de négocier
De « monsieur de Callières » à François de Callières

II. Un mortel tisse sa toile : la lente ascension de François de Callières
En Normandie : l’héritage paternel
Sur les routes de l’Europe : les désillusions du jeune Callières
À Paris : les insensibles progrès d’un intermédiaire discret
L’Académie française : Callières auteur
L’homme de Chevreuse et de Beauvillier
Ryswick : Callières ambassadeur
L’homme du roi
Le retour de l’auteur
Réussite individuelle, impasse sociale ?

III. Écrire sur la négociation, négocier avec le roi
Un ouvrage à part, une question d’actualité
Le mal et ses causes
Comment « relever une profession jusqu’ici trop négligée parmi nous »
Une réforme avantageuse pour tout le monde
Des avantages bien expliqués au roi
Un petit traité, une habile négociation

IV. Ce qu’est la manière de négocier : le désordre et son remède
Une république imaginaire, une Europe très datée
Une universelle conflictualité
Une humanité corrompue
Des intérêts tout-puissants
L’utilité des négociations
Amitié et égoïsme
Équité et domination
L’instrument du prince

V. Ce qu’est la manière de négocier : honnête procédé, honnête homme
La maîtrise de l’information
La manipulation des faiblesses humaines
La raison, ou l’instrument du plaire
Obéissance, vérité, conseil
« L’art de converser et de bien vivre, qui est le fondement de l’art de négocier »
Connaissances politiques et savoirs mondains
Un « homme qui se possède et qui est toujours de sang-froid »
Morale et intérêt
Le négociateur et l’honnête homme
Honnêteté et domination

Conclusion

Annexe : De la manière de négocier avec les souverains
Note sur l’édition
[Épître]
Chap. Ier : Dessein de l’ouvrage
Chap. II : De l’utilité des négociations
Chap. III : Des qualitez et de la conduite du négociateur
Chap. IV : De quelques autres qualitez du négociateur
Chap. V : Des connoissances nécessaires et utiles à un négociateur
Chap. VI : Des ambassadeurs, des envoyez et des résidens
Chap. VII : Des légats, des nonces et des internonces
Chap. VIII : Des fonctions du négociateur
Chap. IX : Des privilèges des ministres étrangers
Chap. X : Des cérémonies et des civilitez qui se pratiquent entre les ministres étrangers
Chap. XI : Des lettres de créance, des plains pouvoirs et des passeports
Chap. XII : Des instructions
Chap. XIII : Ce que doit faire un ambassadeur ou un envoyé avant que de partir
Chap. XIV : Ce que doit faire un négociateur à son arrivée dans une cour étrangère
Chap. XV : Moyens de s’insinuer dans les bonnes grâces d’un prince et de ses ministres
Chap. XVI : Observations sur les manières de négocier
Chap. XVII : Avis aux ambassadeurs et autres ministres qui négocient dans les pays étrangers
Chap. XVIII : Des traitez et des ratifications
Chap. XIX : Des dépesches et de ce qu’il y faut observer
Chap. XX : Des lettres en chiffre
Chap. XXI : Du choix des négociateurs
Chap. XXII : Observations touchant le choix des négociateurs
Chap. XXIII : S’il est utile d’envoyer plusieurs négociateurs en un mesme pays
Chap. XXIV : Des devoirs particuliers d’un négociateur
Épître dédicatoire au roi

Sources et bibliographie
Index

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr