Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

État et les aristocraties (L')
France, Angleterre, Écosse XIIe - XVIIe siècle

État et les aristocraties (L') État et les aristocraties (L')
Agrandir
Philippe CONTAMINE (dir.)
1989
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 398
ISBN-2-7288-0140-1
42.30 €
Version imprimée épuisée

Résumé

« Je feuillette avec horreur le Journal de L'Estoile (...). On y prend horreur de cette fameuse noblesse française, féroce, corrompue, bestiale, dont on se demande si elle a jamais servi à autre chose qu'à faire le malheur (...). La royauté, elle aussi, présente un affreux spectacle. Le grand service, somme toute, qu’elle a rendu à la France a été de la débarrasser de cette noblesse, de liquider la féodalité ». Dans sa brutalité, ce jugement de Paul Claudel résume tout un courant de pensée selon lequel l’État « moderne », prenant en charge le bien public et se posant en arbitre des forces sociales et des intérêts particuliers, s’est édifié, un peu partout en Europe occidentale et spécialement en France, contre les aristocraties et à leurs dépens. Sans doute les choses ne sont-elles pas si simples. D’une part en effet, dans certaines circonstances, la noblesse s’employa, il est vrai en vain, à faire triompher une forme d’État différente du modèle centralisé, administratif, absolutiste. D’autre part et surtout, jusqu’au XVIIe siècle pour le moins, l’État moderne a toujours vécu en étroite symbiose avec la noblesse, il fut l’expression et le soutien d’une société ouvertement, outrageusement aristocratique, acceptant ou même favorisant l’émergence d’une autre aristocratie, à côté de la noblesse traditionnelle.

- - - - - - - - - -

Sommaire

L’État et les aristocraties, par Philippe CONTAMINE

L’Enfer de la cour : la cour d’Henri Il Plantagenet et la Mesnie Hellequin (dans l’œuvre de Jean de Salisbury, de Gautier Map, de Pierre de Blois et de Giraud de Barri), par Laurence HARF-LANCNER

De l’Enfer au Purgatoire :la cour à travers quelques textes français du milieu du XIVe à la fin du XVe siècle, par Françoise AUTRAND

La noblesse des Jouvenel des Ursins, par Peter S. LEWIS

La fidélité dans la noblesse bourguignonne à la fin du Moyen Age, par Marie-Thérèse CARON

Aristocratie, faction et État dans la Bretagne du XVe siècle, par Michael JONES

Le lien personnel dans la littérature politique anglaise aux XIVe et XVe siècles, par Jean-Philippe GENET

Autorité des magnats et pouvoir de la gentry en Angleterre à la fin du Moyen Age, par Simon WALKER

L’État et l’aristocratie et l’idée de contrat en Écosse, XVe-XVlle siècle, par Jenny WORMALD

Aristocratie et bureaucratie dans la France du XVIe siècle : État, office et patrimoine, par Jonathan POWIS

Un programme politique nobiliaire : les Mécontents et l’État (1574-1576), par Arlette JOUANNA

Un groupe socio-politique stratégique dans la France de la première moitié du XVIIe siècle : la noblesse seconde, par Jean-Marie CONSTANT

Politique, théâtre et sentiment dans les Mémoires de quelques gentilshommes conspirateurs de la génération du Cid, par Anne FILLON

Politiques de princes : les Condé (1630-1652), par Christian JOUHAUD

La haute noblesse parlementaire parisienne : la production d’une aristocratie d’État aux XVIe et XVIIe siècles, par Robert DESCIMON

Conclusion, par Michel LE MENE
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr