Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Chrétiens et haruspices
La religion étrusque, dernier rempart du paganisme romain

Chrétiens et haruspices Chrétiens et haruspices
Agrandir
Dominique BRIQUEL
1998
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 216
ISBN-2-7288-0232-7
22.50 €
Version imprimée épuisée

Résumé

Les Étrusques et le christianisme : les deux mondes sembleraient de prime abord n’avoir rien de commun. Pourtant, la doctrine étrusque offrait des vues sur l’au-delà, affirmait se fonder sur la révélation de prophètes et était consignée dans des livres sacrés, traits qui ont repris de l’importance face à la montée du christianisme.
Cet ouvrage étudie la rencontre entre ces deux univers religieux et montre que la vieille religion étrusque a offert aux Romains païens une alternative par rapport au christianisme, ce qui explique son paradoxal regain de vitalité dans les derniers siècles de l’Empire romain.

- - - - - - - - - -

On en parle

Revue d’histoire des religions n° 219 - 2001

Revue de livres - 1999

Bulletin critique du livre en français - janvier 1999

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface

La revanche des vaincus
Le peuple le plus religieux du monde - Les Étrusques, grands spécialistes de la divination - Ce que les haruspices pouvaient apporter à Rome - L’idéal de la « paix des dieux » - La discipline étrusque, science du destin - Les idées des Étrusques sur l’au-delà - L’haruspicine au service du conquérant - La science religieuse étrusque intégrée au fonctionnement de l’État romain - Succès de l’haruspicine dans le domaine privé

Une position bien établie dans l’empire
L’ordre des soixante haruspices - Autres catégories d’haruspices officiels - Les haruspices dans la société de l’Empire - Présence de l’haruspicine dans le monde romain - Le reflux du scepticisme - Un écrivain qui croit à la science étrusque : Apulée - Les empereurs et l’haruspicine - Les haruspices, soutien de l’empire

L’inévitable affrontement
La reprise en main de l’empire par Dioclétien - La marche vers la « Grande persécution » - L’épisode des « entrailles muettes » - La consultation de l’oracle de Didymes - La version d’Eusèbe de Césarée - Ce que l’épisode révèle de l’attitude des haruspices - Les haruspices et le christianisme avant Dioclétien - L’âge des Sévères - Un modèle païen de tolérance : Alexandre Sévère - L’opposition résolue des haruspices

Du côté des chrétiens : une condamnation sans appel
Hargne des auteurs chrétiens à l’égard des haruspices – L’accusation de charlatanisme - La divination, œuvre des démons - Démonologie chrétienne et démonologie païenne - Les chrétiens, champions de la lutte contre les démons - Une croisade contre la divination païenne - Les armes des disciples du Christ - Retour sur l’épisode des « entrailles muettes » - Un lieu commun de l’apologétique et sa signification dans l’épisode

Une certaine idée du monde et de Rome
L’haruspicine, sauvegarde d’un empire menacé - Les haruspices et leur responsabilité envers l’État - La notion de pureté dans le paganisme tardif - Nécessité de préserver la « paix des dieux » - La réforme de Claude - La discipline étrusque, rempart de la religion nationale - Haruspicine et cultes latins traditionnels - Ouverture et attachement au fonds national - La tradition étrusque, source de renouvellement - Haruspices et « philosophes » chez Ammien Marcellin - Tradition étrusque et tradition biblique - Une scholie à la Thébaïde de Stace - La lettre d’un prêtre païen à saint Augustin - Atouts de la religion étrusque face au christianisme

Un intellectuel séduit par la doctrine étrusque : Cornelius Labeo
Une personnalité discutée - Entre la philosophie et l’érudition - Cornelius Labeo et la science étrusque - Défense et enrichissement de la tradition nationale - Cornelius Labeo et le christianisme - La doctrine des « dieux formés à partir d’une âme » - Des sacrifices qui font d’un défunt un dieu - Cornelius Labeo popularise la doctrine étrusque sur l’au-delà - Une doctrine adaptée aux exigences de l’époque - Une alternative nationale aux doctrines de salut étrangères

Quand l’Étrurie regarde vers Israël
Tradition étrusque et religions orientales - Une tradition ouverte aux enrichissements doctrinaux - Présence d’éléments d’origine juive - Le nom qui suffit à abattre un taureau - Récupération du thème par les haruspices - Un récit de la création « étrusque » - Création et devenir du monde - L’histoire « étrusque » du monde : un exemple de syncrétisme - Virtualités offertes par la religion étrusque

Une lente mise à l’écart
Une situation nouvelle - Constantin prend le pouvoir - Le respect de la divination traditionnelle et ses limites - Les successeurs de Constantin : une politique plus agressive - Reprise progressive de la répression après Julien - L’offensive finale contre le paganisme - Des compétiteurs qui se posent en défenseurs de l’haruspicine - La bataille de la rivière Froide : un désastre pour le paganisme - Le parti païen et l’haruspicine - Persistance de la conviction de la nécessité de l’haruspicine pour l’État romain

La fin d’une tradition millénaire
Le paganisme mis au ban de l’empire - La choc de la Prise de Rome - Les haruspices proposent de sauver Rome - Une intervention dans la ligne de la tradition - L’obstination à vouloir ressusciter le passé - L’haruspicine au service des individus : la tentation de la magie - Augustin et l’haruspice - Survivance dans un monde devenu chrétien - Un prodige dans la Rome du VIe siècle - La science étrusque et les derniers penseurs païens - Un Latin : Macrobe - Un Grec : Proclos - L’intérêt pour la science étrusque à Byzance : Jean le Lydien - Ultimes traces dans le monde byzantin

Conclusion
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr