Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Passé présent
Le Moyen Âge dans les fictions contemporaines

Passé présent Passé présent
Agrandir
Nathalie KOBLE et
Mireille SÉGUY (dir.)
2009
Format : 19 x 20 cm |   Nb pages : 252
Collection « ÆSTHETICA »

- - - - - - - - - -

Résumé

Que penser de l’ampleur des résurgences actuelles du Moyen Âge ? Pourquoi sont-elles souvent le fait d’œuvres expérimentales ? En explorant les domaines du récit littéraire, du théâtre et du cinéma, cet ouvrage analyse comment, tout en revendiquant le brouillage des références et la discontinuité de leurs emprunts, des œuvres de fiction contemporaines exaltent les caractéristiques majeures de la poétique médiévale : reprises par variation et combinaisons formelles, vibration de la voix et du corps, souffle d’une langue jeune, puissance inventive de la mémoire. Réunissant commentaires sur des œuvres et entretiens avec des écrivains d’aujourd’hui (Valère Novarina, Florence Delay, Jacques Roubaud), Passé présent nous fait comprendre la force des formes, leur rôle dans la création, et nous éclaire sur ce qui lie l’innovation à la tradition, les époques antérieures à l’invention artistique. Nous sommes ainsi invités à nous interroger sur ce qui, du Moyen Âge, nous importe ici et maintenant, et contribue à dessiner l’espace de notre « contemporain ».

Sous la direction de Nathalie Koble et Mireille Séguy

14 illustrations noir et banc

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Jean-Christophe BLUM, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de lettres modernes, est enseignant-chercheur en études cinématographiques à l’université de Paris III. Ses recherches portent actuellement sur la question du détail comme critère de représentation au cinéma. Il prépare également un ouvrage sur le cinéaste Chris Marker pour les éditions du Sandre.

Chloé CHALUMEAU, ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de lettres modernes, est enseignant-chercheur à l’université de Paris IV. Elle prépare actuellement une thèse de doctorat sur « Le souillé et l’impur dans la littérature du Moyen Âge ».

Suzy CHEVALLIER est professeur certifié de lettres modernes. Elle travaille sur les récritures contemporaines des romans médiévaux. Son mémoire de master recherche, qu’elle a effectué à l’université de Paris VIII, portait sur les « Résurgences merliniennes : Merlin de Michel Rio et Le Chevalier Silence, une aventure des temps aventureux de Jacques Roubaud ».

Bruno CLÉMENT est professeur au département de Littérature française de l’université de Paris VIII. Il a publié sur Beckett diverses études parmi lesquelles L’Œuvre sans qualités (Le Seuil, 1994). Nombre de ses travaux sont par ailleurs consacrés à la lecture : Le Lecteur et son modèle (PUF, 1999)  ; Écrivains, lecteurs (numéro spécial de la revue La Lecture littéraire, 2002).

Florence DELAY écrit des romans et des essais, dont les derniers en date sont : Trois désobéissances (Gallimard, 2004) et Mon Espagne or et ciel (Hermann, 2008). Agrégée d’espagnol, elle a enseigné la littérature générale et comparée à l’université de Paris III. Elle a traduit, entre autres, deux actes sacramentels de Calderón de la Barca et une comedia de Lope de Vega, Pedro et le Commandeur, qui sont entrés au répertoire de la Comédie-Française (Avant-scène théâtre, n° 1159 et n° 1214). Elle a été élue à l’Académie française en 2000.

Dominique DEMARTINI est maître de conférences à l’université de Paris III-Sorbonne nouvelle où elle enseigne la langue et la littérature médiévales. Elle travaille sur les différentes formes du discours amoureux dans la littérature du Moyen Âge. Elle a publié notamment : Miroir d’amour, miroir du roman. Le discours amoureux dans le Tristan en prose (Champion, 2006), et « Le Chevalier inexistant : l’écriture médiévale rouage de la “machine littérature” d’Italo Calvino », in Isabelle Durand-Le Guen  (dir.), Images du Moyen Âge (PUR, 2006).

Vincent FERRÉ est maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université de Paris XIII. Il travaille sur les relations entre essai et roman ainsi que sur la réception du Moyen Âge au XXe siècle, envisagée d’un point de vue théorique. Sur cette question, il a notamment publié Tolkien, sur les rivages de la Terre du Milieu (Bourgois, 2001), Tolkien, trente ans après (Bourgois, 2004) et prépare un ouvrage sur Le Médiévalisme : le Moyen Âge aujourd’hui.

Alexandre GEFEN, maître de conférences en littérature française du XXe siècle à l’université de Bordeaux III, est fondateur du site Fabula et membre du groupe de recherche Modernités (EA 4195 TELEM). Il travaille sur des questions de théorie littéraire appliquées à la littérature française contemporaine. Il a récemment publié en collaboration : Littérature et exemplarité et Retours à Marcel Schwob : d’un siècle à l’autre (PUR,  2007).

Nathalie KOBLE est archiviste paléographe. Elle enseigne la langue et la littérature médiévales à l’École normale supérieure, où elle est maître de conférences. Ses recherches portent sur la fiction dans la littérature française du Moyen Âge (Le Lai du cor et Le Manteau mal taillé. Les dessous de la Table ronde, édition critique, Rue d’Ulm, 2005 ; Jeunesse et genèse du royaume arthurien, Paradigme, 2007 ; Les « Prophéties de Merlin ». Le roman arthurien en éclats, Champion,2009) et sur les résurgences contemporaines du Moyen Âge (Littérature, n° 148, déc.  2007, en collaboration avec Mireille Séguy).

Virginie LÉROT est ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée de lettres classiques. Enseignant-chercheur à l’université de Bourgogne, elle est aussi collaboratrice pour les éditions Diane de Selliers. Ses recherches portent sur les relectures et les récritures du mythe de Médée au Moyen Âge dans la littérature en langue vernaculaire et latine.

Patrick MORAN, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de lettres modernes, est enseignant-chercheur à l’université de Paris IV. Ses recherches portent sur la littérature arthurienne, notamment l’écriture cyclique en prose au XIIIe siècle, et sur la théorie littéraire.

Né en 1947 à Genève, Valère NOVARINA passe son enfance et son adolescence au bord du lac Léman et dans la montagne. À Paris, il étudie la littérature et la philosophie, veut être acteur mais y renonce rapidement. Il écrit tous les jours depuis 1958 mais ne publie qu’à partir de 1978. Une activité graphique, puis picturale, se développe peu à peu en marge de ses travaux d’écriture : dessins de personnages, puis peintures des décors lorsqu’il commence, à partir de 1986, à mettre en scène certains de ses livres. Il a publié récemment chez POL : Lumières du corps (2005), L’Espace furieux (2005), L’Acte inconnu (2007). Le Drame de la vie est édité dans la collection « Poésie / Gallimard ». Aux éditions Héros-limite, à Genève, on trouvera Le Vrai Sang, un disque rassemblant une quinzaine d’extraits de ses lectures publiques.

Matthieu PROTIN est élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres modernes, actuellement chargé de cours de littérature française à l’université McGill de Montréal. Il collabore aux Nouveaux cahiers de la Comédie-Française depuis leur création en mars 2007 et prépare une thèse consacrée à Samuel Beckett. Parallèlement à son cursus universitaire, il poursuit une carrière de comédien et d’auteur dramatique : L’Acteur, le Hamster et la Mort est sa première pièce.

Mathématicien, poète, écrivain, directeur d’études à l’EHESS jusqu’en 2001, Jacques ROUBAUD a récemment publié : Nous, les moins que rien, fils aînés de personne (Fayard, 2006) ; Canal Saint-Martin, avec des photographies de Marie Babey (Créaphis, 2007) ; Parc sauvage et Impératif catégorique (Le Seuil, 2008) ; La Dissolution (Nous, 2008) ; et Rencontre avec Jean-François Puff (Argol, 2008).

Maître de conférences à l’université de Paris VIII, Mireille SÉGUY enseigne la littérature et la langue médiévales. Elle travaille sur la littérature narrative des XIIe et XIIIe siècles, et plus particulièrement sur les liens entre poétique, esthétique et théologie. Elle s’intéresse également aux résurgences médiévales dans la littérature et l’art contemporains. Elle a notamment publié Les Romans du Graal ou le signe imaginé (Champion, 2001), dirigé le volume Lancelot (Autrement, 1996), et, récemment, avec Nathalie Koble, le numéro « Le Moyen Âge contemporain. Perspectives critiques » de la revue Littérature.

Françoise ZAMOUR enseigne l’esthétique et l’analyse de films à l’École normale supérieure. Elle a publié des travaux sur le cinéma américain classique, la Nouvelle Vague, les Italo-Américains à Hollywood. Ses recherches en cours portent sur les formes contemporaines du mélodrame.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction. Rénover pour innover

Passé présent. Le Moyen Âge en questions, par Nathalie KOBLE et Mireille SÉGUY

I. TABLES RASES ET RECYCLAGES

Céline, prophète des Apocalypses. Le Moyen Âge de Guignol’s Band, par Virginie LÉROT
La critique à l’épreuve de la fiction. Le « médiévalisme » de Tolkien (Beowulf, Sire Gauvain,
Le Retour de Beorhtnoth
et Le Seigneur des anneaux), par Vincent FERRÉ
L’hagiographie, mort et transfiguration d’un genre littéraire. De Flaubert à Michon, par Alexandre GEFEN
« Tout du corpus sans rien pensant ». Le Moyen Âge englouti de Valère Novarina, par Nathalie KOBLE

Désoubli. Rencontre avec Valère NOVARINA

II. COMBINATOIRES DU RÉCIT

Le Moyen Âge mode d’emploi. Résurgences médiévales dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec,
par Chloé CHALUMEAU
Queneau l’argot-naute. Alchimie de l’écriture dans Les Fleurs bleues, par Matthieu PROTIN
Le Château des destins croisés d’Italo Calvino. Le récit médiéval en jeu, par Dominique DEMARTINI
Le Chevalier Silence, une aventure des temps aventureux de Jacques Roubaud. Une création oulipo-médiévale,
par Suzy CHEVALLIER

Les ambages de la mémoire : le Graal contemporain. Entretien avec Florence DELAY et Jacques ROUBAUD

III. INCARNATIONS DU TEXTUEL VISUEL

Beckett en Terre Gaste, par Bruno CLÉMENT
Lancelot et Perceval. Filmer le corps interdit, par Françoise ZAMOUR
« Ce qui est dit est dit ». Le Monde vivant d’Eugène Green ou la résurrection du corps médiéval,
par Jean-Christophe BLUM et Patrick MORAN

Notes
Les auteurs

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr