Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Croix et les hiéroglyphes (La)
Écritures et objets rituels chez les Amérindiens de Nouvelle-France
(XVIIe-XVIIIe siècles)

Croix et les hiéroglyphes (La) Croix et les hiéroglyphes (La)
Agrandir
Pierre DELEAGE
2009
Format : 19 x 20 cm |   Nb pages : 156
Collection « ÆSTHETICA »

© éditions Rue d’Ulm – *musée du quai Branly

- - - - - - - - - -

Résumé

Quels sont les processus de transformation d’une forme symbolique ? Comment s’importe-t-elle et s’intègre-t-elle dans des traditions et des rituels qui lui sont étrangers ? Pierre Déléage nous livre ici une belle étude de cas. Son enquête, à la croisée de l’anthropologie et de l’histoire, a pour terrain les relations qui s’établirent, au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, entre des missionnaires catholiques et les Micmacs, groupe amérindien peuplant les côtes atlantiques de l’actuelle frontière séparant le Canada des États-Unis. Chez les Micmacs, la croix était un signe d’alliance diplomatique, guerrier et chamanique. Confrontés à cette situation, les missionnaires français usent d’un syncrétisme pédagogique pour propager la croix chrétienne. Quant aux « hiéroglyphes » micmacs, méthode d’inscription tout à fait exceptionnelle, ils se constituent à l’intersection des traditions pictographiques autochtones et de l’écriture alphabétique apportée par les missions.

Cet ouvrage démontre la force d’innovation produite par les interactions entre des systèmes symboliques différents. Il décrit et explique comment l’hétérogénéité culturelle construit l’efficace des objets et des rituels, assure leur propagation et aboutit à l’invention de traditions nouvelles pour un groupe humain donné à un moment de son histoire.

40 illustrations noir et blanc

- - - - - - - - - -

L’auteur

Pierre DÉLÉAGE est chargé de recherche au Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France (Ehess-Cnrs). Il a mené une enquête d’anthropologie linguistique sur les chants chamaniques des Sharanahua d’Amazonie occidentale. Ses travaux actuels portent sur la transmission, la distribution et la stabilisation des traditions rituelles. Il a publié plusieurs articles sur la formalisation du langage cérémoniel, sur les institutions rituelles et sur la logique et les usages des technologies intellectuelles (pictographies et écritures). Il est l’auteur des Chants de l’anaconda. L’apprentissage du chamanisme chez les Sharanahua, à paraître.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction

I. L’INVENTION DE LA CROIX MICMAC

Les Micmacs aux XVIe et XVIIe siècles
La découverte de la croix
La croix emblème
La croix fétiche
Les croix du Conseil
Du conseil à la messe

II. PICTOGRAPHIE, ÉCRITURE ET LOGOGRAPHIE CHEZ LES AMÉRINDIENS DE NOUVELLE-FRANCE (XVIIE-XVIIIE SIÈCLES)

Les discours à transmettre
L’écriture des missionnaires
Les mémoires locales et les discours traditionnels amérindiens
Les emblèmes de Jean Pierron
Les mémoires locales de Charles Meiaskaouat
L’origine de la logographie micmac
La stabilité de la logographie micmac

Conclusion

Annexe : Pictographies de guerre iroquoises
Extrait de Pierre-Joseph-Marie Chaumonot, « Mémoire concernant la nation iroquoise »
Extrait des Œuvres complètes du baron de Lahontan
Extrait de Cadwallader Colden, The History of the five Nations of Canada
Extrait de « Adam Hubley, Jr., Lt. Col. Comdt. 11th Penna. Regt., His Journal, Commencing at Wyoming,
July 30th, 1779 »

Note

Bibliographie

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr