Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Écrire, compter, mesurer / 2
Vers une histoire des rationalités pratiques

Écrire, compter, mesurer / 2 Écrire, compter, mesurer / 2
Agrandir
Natacha COQUERY,
François MENANT et
Florence WEBER (dir.)
2006, 2012
Format : 14,5 x 21 |   Nb pages : 152
【Version papier disponible en impression à la demande
sur ce site, au prix indiqué ci-dessus.】



Collection Actes de la recherche à l’Ens (publications électroniques)

- - - - - - - - - -

Résumé

Quelles sont les conditions sociales et intellectuelles de la mise en œuvre d’un calcul économique ? Comment rendre compte des aspects cognitifs et rituels des pratiques économiques ? En portant attention aux techniques intellectuelles utilisées par les acteurs économiques, dans leur matérialité même, les chercheurs réunis ici, historiens et anthropologues, ont découvert de surprenantes convergences entre l’histoire des mathématiques chinoises et celle du Moyen Âge occidental, de surprenantes continuités entre les façons de tenir ses comptes du XIIIe au XVIIIe siècle. Ils ont surtout mieux compris l’intérêt de confronter des données issues d’univers sociaux éloignés : loin de tenir pour acquise la partition du monde entre ce qui est économique et ce qui ne l’est pas, leur questionnement porte sur les modalités du calcul pratique et en restitue les cadres rituels et cognitifs.
Ces articles en ligne font suite au livre publié en 2006 par les éditions Rue d’Ulm.

- - - - - - - - - -

On en parle

Histoire de l’éducation - 16 octobre 2008

Histoire & mesure - 5 décembre 2007

Annales. Histoire, Sciences Sociales n° 95 - juin 2007

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Natacha COQUERY, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Tours, travaille sur la boutique de luxe et de demi-luxe à Paris au XVIIIe siècle, d’un point de vue socioéconomique, culturel et urbain. Elle a codirigé Marchands et consommateurs : les mutations de l’Europe moderne. Angleterre, France, Italie, Pays-Bas (Presses universitaires François-Rabelais, 2006).

François MENANT, professeur d’histoire médiévale à l’École normale supérieure, étudie l’économie et la société médiévales en Italie du Nord et dans l’Europe méditerranéenne. Il s’intéresse surtout actuellement aux réseaux de crédit et à la conjoncture économique des XIIIe-XIVe siècles. Il a notamment dirigé (avec O.  Redon) le volume Notaires et crédit dans l’Occident méditerranéen médiéval (École française de Rome, 2004) et publié L’Italie des communes (Belin, 2005).

Florence WEBER, professeur de sociologie et d’ethnographie à l’École normale supérieure, est chercheur au centre d’études de l’Emploi. Ses travaux portent sur le déplacement des frontières entre marché et économie domestique, en particulier dans le domaine de la prise en charge des personnes dépendantes aujourd’hui. Elle a notamment publié Le Sang, le nom, le quotidien. Sociologie de la parenté pratique (Aux lieux d’être, 2005).

- - - - - - - - - -

Sommaire

I - CE QU’ÉCRIRE VEUT DIRE AU MOYEN ÂGE. OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES À UNE ÉTUDE DE LA SPIRITUALITÉ MÉDIÉVALE, par Joseph MORSEL

Le problème du pouvoir de l’écriture. L’écriture, instrument du pouvoir politique ? - L’écriture, facteur de domination symbolique

Le problème de la « magie » de l’écriture. Une magie immanente de l’écriture ? - La magie sociale de l’écriture - La « dématérialisation » et la « spiritualisation » du document médiéval

Matérialité et visibilité. Usages visibles - L’appréhension du document
Conclusion

II - « À LA CONQUÊTE DE LA SCIENCE DES COMPTES » VARIATIONS AUTOUR DE QUELQUES MANUELS DE COMPTABILITÉ DES XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES, par Yannick LEMARCHAND

Le livre et le marché de la formation comptable. Les manuels et leurs utilisateurs - Les débouchés offerts aux teneurs de livres - La naissance d’un corps de comptables indépendants

Concurrence et comportement des auteurs. L’argumentaire - Rivalités et conflits, le « deffy arithméticien » de Barrême

Systématisation et rationalisation : « à la conqueste de la science des comptes ». Intention pédagogique et souci didactique - Règles générales et classification des comptes

Conclusion

III - SÉPARATION DES SCÈNES SOCIALES ET PRATIQUES ORDINAIRES DU CALCUL. À LA RECHERCHE DES RAISONNEMENTS INDIGÈNES, par Florence WEBER

Ce que révèlent les pratiques de la mesure. Le calcul « scientifique » des gains et des coûts non monétaires - Diversité des unités de mesure indigènes - Coexistence et articulation de différents systèmes de mesure et de calcul - Mesures domestiques : ustensiles de stockage, perception du temps

Ce que révèle l’inscription des transactions. Les cadres rituels de la transaction marchande - Inscription des dettes et des créances - Achats groupés, réseaux de relations - Un carnet d’heures de ménage

Un ascétisme pratique sans inscription ni mesure. Un ascétisme incorporé - Une technique populaire de gestion budgétaire : les « enveloppes »

IV - DE L’INVENTION DU CHÔMAGE À SA DÉCONSTRUCTION, par Jérôme GAUTIÉ

Introduction

Naissance d’une catégorie. Le chômage comme nouvelle formulation de la question sociale - Rationalisation du marché du travail et visée productiviste - L’émergence d’un rapport salarial stabilisé

Le sens de la mesure. De la comptabilité des chômeurs à la mesure du chômage - Âge d’or du chômage et mythe du plein emploi - Crise de la catégorie de chômage et multiplication des indicateurs

En guise de conclusion : au-delà du chômage, la remise en question des catégories macrostatistiques et l’individualisation de l’intervention publique

Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr