Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Trois livres de l'humanité de Jésus-Christ

Trois livres de l'humanité de Jésus-Christ Trois livres de l'humanité de Jésus-Christ
Agrandir
Pietro ARETINO
2004
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 232
Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

L’originalité des Trois livres de l’humanité de Jésus-Christ, publiés à Venise par l’Arétin en 1534-1535, fut d’offrir aux peintres une sorte de répertoire des scènes religieuses qu’ils pouvaient traiter grâce à ces paraphrases du Nouveau Testament. Sources scripturaires canoniques et apocryphes, dévotion populaire médiévale et littérature antique s’y trouvent mêlées. Le recueil connut immédiatement le succès, au point d’être traduit en français par Jean de Vauzelles dès 1539 à la demande de la dévote Marguerite de Navarre, avant de tomber dans l’oubli à la fin du siècle.
Ces Trois livres apportent un témoignage irremplaçable sur le sentiment religieux et le traitement des l’oeuvres d’art pendant la première moitié du XVIe siècle, associant de façon plaisante et efficace le texte et l’image au service d’une Bible revêtue d’habits neufs, et cela bien avant la Contre-Réforme. Les rapprochements suggérés dans cette édition avec l’iconographie contemporaine de l’Arétin permettront de juger de la pertinence d’un projet aussi étonnant.

Édition et traduction d’Elsa Kammerer

- - - - - - - - - -

On en parle

Les Lettres romanes t. 59 - 2005

BHR (Bibliothèque d’humanisme et Renaissance) - 2004

Bulletin de la société des seizièmistes - 2004

- - - - - - - - - -

Les auteurs et la traductrice

Pietro ARETINO (1492-1556), dit l’Arétin, est plus connu aujourd’hui pour sa verve licencieuse que pour ses écrits religieux. Très recherché des princes et des écrivains dans l’Europe entière, il était lui-même attaché à ses relations avec les artistes, fréquentant assidûment leurs ateliers et s’efforçant de les conseiller, voire de les diriger.

Jean de VAUZELLES (1495-après 1556), notable lyonnais et prieur influent au service de Marguerite de Navarre, entretint une correspondance avec l’Arétin. Dans une période de profondes réformes religieuses, sa traduction du petit catéchisme illustré de l’Arétin participe pleinement de la formation d’un lyrisme dévot propre à susciter chez les fidèles catholiques le goût des Écritures en donnant à voir les personnages et épisodes bibliques.

Ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée de lettres classiques, Elsa KAMMERER achève actuellement une thèse sur la littérature humaniste et la pensée religieuse à Lyon dans la première moitié du XVIe siècle.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Avant-propos, par Marie-Madeleine FONTAINE

Note sur l’édition, par Elsa KAMMERER

L’Annonciation
La Nativité
Le baptême du Christ
La conversion de Madeleine
La résurrection de Lazare
Le Christ prend congé de sa mère
L’onction de Béthanie
Le Christ à la colonne
Le chemin de croix et la Crucifixion
La mort de Jésus
La Déposition de croix et la mise au tombeau
La Résurrection et les premières apparitions
L’Ascension et l’arrivée au Paradis

Notes

Le Christ des peintres pour dévots et gens du monde, par Elsa KAMMERER
L’Arétin « cinquième évangéliste »
L’Arétin nouveau Philostrate
Le destin de l’œuvre
Un traducteur fidèle pour une reine inspirée : Jean de Vauzelles et Marguerite de Navarre

Bibliographie

Table des illustrations.

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr