Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Mérite des femmes (Le)

Mérite des femmes (Le) Mérite des femmes (Le)
Agrandir
Moderata FONTE
2002
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 272
Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

Ce traité en forme de dialogue dans la tradition du Décaméron se déroule sur deux journées et met en scène sept femmes, toutes issues de l’aristocratie vénitienne, mais d’âge et de statut civil variés.
Une fois répartis les rôles entre « accusation » et « défense » du sexe masculin, le procès intenté aux hommes est moins sommaire qu’on ne le pourrait croire. Le militantisme apparent du traité est miné par l’ambivalence des positions féminines et par la curiosité des devisantes, qui les induit à toutes sortes de digressions. Le fil du dialogue est entrelacé de textes poétiques et de récits divers, tandis que la querelle des femmes est enracinée dans un contexte socio-historique qui confère à l’ouvrage valeur de document sur la société vénitienne de l’époque.

Édition et traduction de Frédérique Verrier

- - - - - - - - - -

On en parle

Laboratoire italien n° 4 - 2003

CLIO n° 18 - 2003

- - - - - - - - - -

L’auteur et la traductrice

Vénitienne, femme d’un avocat et mère de quatre enfants, Moderata FONTE (1555-1592), de son vrai nom Modesta Pozzo, s’illustra dans plusieurs genres littéraires, se distinguant tout particulièrement dans le poème épique et le traité en prose. Le Mérite des femmes, son ouvrage le plus célèbre, fut publié en 1600 à titre posthume.
La littérature consacrée à la dignité et l’excellence des femmes connut à la Renaissance une grande vogue intellectuelle et éditoriale en Italie et en Europe. Le Mérite des femmes, sorte de Cité des Dames de la fin du XVIe siècle, est l’un des ouvrages-clés de cette production.

Frédérique VERRIER est ancienne élève de l’École normale supérieure et maître de conférences à l’université de Paris IV. Spécialiste de Machiavel et de la littérature philogyne, elle a notamment publié Les Armes de Minerve. L’humanisme militaire dans l’Italie du XVIe :siècle (PUPS, 1997).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Première journée
Éloge de Venise - Présentation des personnages - Portrait et autoportrait de Corinna - Le jardin de Leonora et sa fontaine - Élection d’une reine et distribution des rôles - Mauvais pères et frères - Les affres de la maternité - Mauvais maris - Amants fourbes et trompeurs - L’âge idéal - Comment détecter l’amour véritable ? - Causes de l’ingénuité féminine - La complexion féminine - La pudeur féminine - Causes de la guerre de Troie et du péché originel - Histoire des philosophes fous - La part de l’amour et du désir - Lettrées, guerrières et patriotes - La cruauté des pères - La piété des femmes - La naissance d’une fille - Le mariage : une escroquerie

Seconde journée
Le cauchemar de Leonora - Étiologie de l’amour - Définition de l’amitié - Perturbations météorologiques - Digression sur l’astrologie - Ornithologie et chasse - Ichtyologie et pêche - Hydrographie - Éthologie - La légende de la licorne - Botanique et plantes médicinales - Fruits et fleurs - Éloge de la médecine - Minéralogie - Oraison de Leonora - À propos de l’éloquence - La grammaire masculine - Éloge des institutions et des magistratures - Le pouvoir des mots - Beauté corporelle et beauté spirituelle - Éloge d’illustres Vénitiennes - Éloge de la poésie et des poètes - Éloge de la musique et du chant - Poésie, peinture et sculpture - Une croisade contre les hommes ? - Parures et coiffures - Guide du mariage - Poème didactique : la défaite d’Amour

Les mérites du Mérite, par Frédérique VERRIER

Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr