Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Homme et les gens (L')

Homme et les gens (L') Homme et les gens (L')
Agrandir
José ORTEGA Y GASSET
2008
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 278

Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

Paru à titre posthume en 1957, El Hombre y la gente, dont la genèse s’étale sur plus de vingt ans (1934-1955), occupe une place quelque peu atypique au sein du vaste corpus ortéguien. Réflexion libre et volontiers iconoclaste sur la sociologie, ce livre illustre parfaitement la conception que se faisait le penseur espagnol de l’intercommunication et de la vie sociopolitique. Mais L’Homme et les gens nous offre d’abord et avant tout le vivant témoignage d’une pensée curieuse, enthousiaste, saisie dans son cheminement parfois ondoyant ; on y retrouve ce bonheur de la digression qui caractérise toute l’œuvre d’Ortega.

Inédit en français.
Édition de François Géal

- - - - - - - - - -

L’auteur et le
traducteur

José ORTEGA Y GASSET (1883-1955) est issu d’une famille de la bourgeoisie libérale. Il est le plus européen des intellectuels espagnols de son temps et reçoit l’essentiel de sa formation philosophique dans les universités allemandes. Maître à l’enseignement stimulant, il donne à sa chaire de métaphysique à l’université de Madrid un rayonnement éclatant auquel contribuent d’incessantes publications, d’innombrables conférences en Espagne et à l’étranger, et une activité éditoriale féconde, en particulier à travers La Revista de Occidente, qu’il fonde en 1923. Nanti d’une excellente formation classique, lisant couramment les principales langues européennes, ce comparatiste né, soucieux de confronter les civilisations et les mentalités les plus diverses, a exercé une immense influence sur les esprits, notamment en Amérique latine. Son œuvre est restée méconnue en France.

François GÉAL est agrégé d’espagnol et maître de conférences à l’École normale supérieure où il dirige depuis plusieurs années un atelier traduction. Auteur d’une thèse sur les Figures de la bibliothèque dans l’imaginaire espagnol du siècle d’Or (Paris, Champion, 1999) et de divers articles principalement consacrés à la littérature et à la civilisation de l’Espagne classique, il travaille actuellement sur l’écriture de l’Espagne chez Mérimée.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface, par Christian BAUDELOT

Note sur l’édition

L’Homme et les gens
Recueillement et inquiétude
La vie personnelle
Structure de « notre » monde
L’apparition de l’« autre »
La vie interindividuelle. Nous – toi – moi
Davantage sur les autres et sur moi. Brève excursion vers elle
Le péril qu’est l’autre et la surprise qu’est le moi
Soudain, les gens apparaissent
Méditation sur le salut
Méditation sur le salut. L’homme, animal étymologique. Qu’est-ce qu’un usage ?
Le discours des gens : la langue. Vers une nouvelle linguistique
Le discours des gens : les « opinions publiques », les « pratiques » sociales, la puissance publique

Notes des traducteurs

Requiem pour un penseur espagnol : Ortega y Gasset ou les vertus de l’éclectisme, par François GÉAL

Repères bio-bibliographiques

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr