Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Forêts du Maine (Les)

Forêts du Maine (Les) Forêts du Maine (Les)
Agrandir
Henry D. THOREAU
2004
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 528
Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

Dans Les Forêts du Maine Henry David Thoreau a rassemblé les récits des voyages qu’il fit dans les forêts du nord-est des États-Unis en 1846, 1853 et 1857. Ce triptyque singulier de textes écrits en l’espace d’une quinzaine d’années, couvrant le cœur de la vie créatrice de l’écrivain, offre un accès privilégié à la complexité de sa vision du monde et de sa pensée. Du jeune romantique doué et ambitieux à l’observateur parvenu dans sa maturité, en passant par le prophète de la protection de la nature, s’y dessine l’image d’un homme pour qui l’exploration de la nature sauvage avait de larges résonances personnelles et collectives. En le suivant pas à pas à travers ces vastes espaces naturels d’une beauté fascinante, à la rencontre des pionniers et des Indiens, le lecteur contemporain est entraîné dans une aventure intellectuelle qui l’invite à réfléchir au rapport moderne de l’homme à son environnement.

Édition critique et nouvelle traduction.
Édition et traduction de François Specq

- - - - - - - - - -

On en parle

Wolf Moon Press Journal - 20 juin 2005

La francophonie vivante n° 3 - 18 mars 2004

BCLF (Bulletin critique du livre en français) n° 661 - juillet/août 2004

- - - - - - - - - -

L’auteur et le traducteur

Écrivain majeur de l’Amérique du XIXe siècle, Henry David THOREAU (1817-1862), auteur notamment de Walden et de De la désobéissance civile, apparaît comme un jalon essentiel dans la genèse de la conscience moderne. Passionné par le microcosme naturel de sa petite ville de Concord, dans le Massachusetts, à l’observation duquel il consacra une large part de son immense Journal, il affectionna aussi tout particulièrement la forme du récit de voyage, qui lui offrait la possibilité de concilier ambitions littéraires et confrontation à une altérité géographique, sociale, ethnique et historique propice à aiguiser son regard et sa réflexion.

François SPECQ est ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé d’anglais. Auteur d’une thèse sur le Journal de Thoreau, il est maître de conférences à l’université Lumière-Lyon 2.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Ktaadn

Chesuncook

L’Allegash et la Branche est de la Penobscot

Appendice

Notes du traducteur

Habiter la frontière. L’humanisme sauvage de Henry David Thoreau, par François SPECQ
« Ktaadn » ou l’Arcadie sauvage
Esthétique de la nature : pittoresque et sublime
« Chesuncook » : vers une éthique de la nature
Thoreau et l’histoire du mouvement environnemental
Des Indiens et des hommes
« L’Allegash » : chaos et métamorphose
Les chemins de la liberté


Repères chronologiques
Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr