Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Âmes du peuple noir (Les)

Âmes du peuple noir (Les) Âmes du peuple noir (Les)
Agrandir
William E. B. Du BOIS
2004
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 344
Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

« Le problème du XXe siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs. » Telle est l’intuition fondamentale de Du Bois dans Les Âmes du peuple noir, œuvre majeure de la littérature nord-américaine. Dans ce recueil d’essais publié en 1903, Du Bois évoque avec une puissance inégalée l’étendue du racisme américain et donne à voir au monde la réalité de l’expérience quotidienne afro-américaine dans l’Amérique de la ségrégation. Cette nouvelle traduction montre, inscrits dans la langue, tous les enjeux philosophiques d’un texte qui se veut également « littéraire ». L’écriture élégante et passionnée de Du Bois tisse les souvenirs autobiographiques et les paraboles épiques avec les analyses historiques, sociologiques et politiques, construisant ainsi l’unité culturelle et politique du peuple noir à partir de la multiplicité de ses âmes individuelles. Le livre a inspiré l’essentiel de la conscience collective noire et des mouvements en faveur des droits civiques dans les années soixante, et continue d’avoir un retentissement considérable au sein de la communauté afro-américaine et au-dehors.

Édition et traduction de Magali Bessone

- - - - - - - - - -

On en parle

Agenda interculturel n° 232 - avril 2005

www.rfi.fr/fichiers/MFI/CultureSociete/1382.asp - février 2004

- - - - - - - - - -

L’auteur et la traductrice

William Edward Burghardt DU BOIS (1868-1963), l’une des plus grandes figures de l’histoire noire américaine a été le premier Noir à obtenir un doctorat à Harvard et, en tant que chef du département de sociologie à l’université d’Atlanta, est à l’origine des premières recherches sociologiques et historiques sur la communauté afro-américaine. Activiste politique, il fonde en 1905 le mouvement Niagara, puis est co-fondateur du NAACP en 1910, pour lutter en faveur des droits civiques et politiques des Noirs ; en conflit avec le gouvernement américain pour son engagement auprès du Peace Information Center, il devient en 1961 membre du Parti communiste et citoyen du Ghana, où il émigre la même année. Journaliste, il est l’éditeur de The Crisis et collabore à de nombreux autres magazines et périodiques. Écrivain et essayiste, il a publié une autobiographie et des romans ; on peut considérer Les Âmes du peuple noir comme son chef-d’œuvre.

Ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée de philosophie, Magali BESSONE, achève actuellement une thèse sur le rôle de la notion de transparence dans la genèse des États-Unis comme nation.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface, par W. E. B. DU BOIS

Sur nos luttes spirituelles
À l’aube de la liberté
Sur Mr. Booker T. Washington et quelques autres
Sur la signification du progrès
Sur les ailes d’Atalante
Sur la formation des Noirs
Sur la Ceinture noire
Sur la quête de la Toison d’or
Sur les fils du maître et de l’homme
Sur la foi de nos pères
Sur la mort du premier-né
Sur Alexandre Crummell
Sur le retour de John
Les Chants de douleur

Postface, par W. E. B. DU BOIS

Notes du traducteur

« E pluribus unum », par Magali BESSONE
William Edward Burghardt Du Bois
Les Âmes du peuple noir (1903)
L’idée de race : questions de définition
Le peuple noir


Bibliographie

- - - - - - - - - -

Autres recensions

La Quinzaine littéraire n° 889 - 1-15 décembre 2004

Africultures n° 3652 - 10 décembre 2004

Jazz hot interenet n°614 - 2004

Le Monde - 15 octobre 2004

Francophonie vivante n° 3 - septembre 2004

BCLF (Bulletin critique du livre en français) - juin 2004
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr