Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Pour une politique climatique globale
Blocages et ouvertures

Pour une politique climatique globale Pour une politique climatique globale
Agrandir
Roger GUESNERIE
2010
Format : 14 x 18 cm |   Nb pages : 96
Collection du CEPREMAP n° 20

- - - - - - - - - -

Résumé

À partir d’une discussion sur le marché européen des droits d’émission de gaz à effet de serre et sur la défunte taxe carbone à la française, cet opuscule examine les questions de politique climatique sous tous leurs aspects. Il revient longuement sur la question cruciale des instruments : taxe ou marché de droits, exemptions pour faciliter une transition douce, ajustements aux frontières. Ce faisant, il souligne les enseignements tirés du savoir économique comme les contraintes posées par l’économie politique (la lucidité limitée dont témoigne le récent avis du Conseil constitutionnel sur la taxe carbone, le lobbying pour la gratuité des quotas…).
La conception de l’architecture internationale est, elle, dominée par deux questions essentielles : les effets du dispositif sur les prix des combustibles fossiles ; la nécessaire intégration des pays en développement, qui pour être généreuse doit renoncer à l’angélisme. Car l’accumulation d’initiatives locales ne peut être suffisante pour éviter un dépassement rapide du plafond de CO2 défini par les climatologues, alors que l’échec de Copenhague illustre les obstacles politiques à un accord global efficace. Roger Guesnerie propose des voies pour surmonter ces blocages et concevoir ainsi une Realpolitik climatique globale.

- - - - - - - - - -

L’ auteur

Roger GUESNERIE est titulaire de la chaire « Théorie économique et organisation sociale » du Collège de France et président du Conseil d’administration de l’École d’économie de Paris.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction

Petits ruisseaux : état des lieux.
Revue rapide
Le marché EU-ETS : un départ difficile qui masque des difficultés plus profondes ?

Retour sur la politique climatique : le savoir économique entre lumières et obscure clarté
L’assiette de la politique climatique : pourquoi faire compliqué quand on pourrait faire simple ?
Prix contre quantités ? Ne pas confondre les niveaux d’intervention
L’effet de la politique climatique sur les prix et les profits des entreprises
L’ajustement aux frontières et ses justifications

La politique climatique entre économie et économie politique
Le double dividende entre mirage et réalités : les grands mérites d’une fiscalité climatique
La délicate question des fuites de carbone
Les pays en développement : la (mauvaise) carotte de l’intégration dans l’espace du protocole de Kyoto avec des objectifs peu contraignants
La politique climatique sous contrainte de lucidité limitée : exemple d’une erreur de raisonnement, commune aux juristes, aux politiques et aux citoyens
La politique de la politique climatique : la politique climatique sous lobbying intense

Organisation de la politique climatique interne : les non-dits de la confrontation entre taxe et marché de droits
Retour sur le marché EU-ETS
Questions sur la coexistence des instruments de la politique climatique : marché ou taxes ?
Taxe, marché ou coexistence des deux formules ? Les incertitudes du savoir économique

Architecture internationale de la politique climatique : schémas intellectuels fondateurs et savoir économique
Politique climatique optimale gérée par un planificateur mondial omniscient et omnipotent : utilité et illusions du first best
Architecture internationale : une promenade aléatoire dans les propositions

Politique climatique et développement
Le lancinant problème des pays en voie de développement
Pour un accord sur des objectifs de long terme
Realpolitik et real economics ?

Conclusion
Annexe. Gratuité des allocations et niveau des profits, par J.-Ph. NICOLAÏ
Bibliographie

- - - - - - - - -

Découvrir la conférence associée sur « Savoirs en multimédia »

((())) Conférence de presse du Cepremap

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr