Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?
Agrandir
Francis WOLFF (dir.)
2007
Format : 15 x 21,5 cm |   Nb pages : 232
ISBN-9782130555049
26.37 €
Version imprimée épuisée
Collection « Les rencontres de Normale Sup’ »

© éditions Rue d’Ulm – Presses Universitaires de France

- - - - - - - - - - -

Résumé

En dépit de toutes les proclamations sur la « mort de la métaphysique », la philosophie ne peut aujourd’hui, pas plus qu’hier, se passer de l’interrogation métaphysique. Si elle décidait d’abandonner l’enquête sur les questions au-delà de l’expérience, elle laisserait le champ libre à toutes les spéculations irrationnelles, aux charlatanismes de la quête spirituelle, aux marchands d’illusion illuminée.
La question « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » semble réunir à elle seule quelques vertus et tous les péchés que l’on prête à la métaphysique. Certainement insoluble, elle en montre bien le caractère ridicule, dépassé, voire inepte. Évidemment radicale, elle indique ce que la métaphysique a d’inévitable, de nécessaire, voire d’ultime. Elle est en tout cas un nœud de difficultés et de concepts dont les doctrines classiques sont loin d’avoir épuisé les possibles et sur lesquels la discussion s’avère encore féconde.
La première partie de ce livre interroge donc la question elle-même : est-elle une ou multiple, a-t-elle un sens ou non, quelles raisons a-t-on pu avancer pour la disqualifier ou pour prétendre y avoir répondu ? C’est à approfondir quelques réponses nouvelles, et possibles, qu’est consacrée la seconde partie qui fait surgir d’autres problèmes : la plausibilité des réponses théistes et naturalistes, la pensabilité du néant, l’impossibilité d’un monde vide, les limites du principe de raison suffisante.

Sous la direction de Francis Wolff

- - - - - - - - - - -

On en parle

Revue philosophique de la France et de l’étranger tome 139 - janvier 2014

Revue philosophique de la France et de l’étranger tome 133 - février 2008

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Paul CLAVIER maître de conférences en philosophie à l’École normale supérieure

Élie DURING agrégé de philosophie.

Frédéric FERRO agrégé de philosophie.

Franck LIHOREAU chercheur aux Archives Poincaré, Nancy.

Frédéric NEF directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

David RABOUIN chargé de recherches au CNRS

Jean-Baptiste RAUZY maître de conférences en philosophie à l’université de Provence.

Francis WOLFF professeur de philosophie à l’École normale supérieure ; auteur de divers ouvrages de philosophie ancienne et de philosophie générale, dont Dire le monde (PUF « Quadrige », 2004).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Auteurs

Introduction, par Francis WOLFF
(Re)faire de la métaphysique ?
« Métaphysique à l’École normale supérieure » : le groupe MENS
La question « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »
Une (ou plusieurs) question(s), quelques réponses (ou aucune)

I – LA QUESTION

Réduction, blocage, déplacement : l’art de disqualifier la question, par Élie DURING et David RABOUIN
Stratégie de réduction : « Commence donc par... »
Stratégie de blocage : « Comprends pas... »
Stratégie de déplacement : « Il ny a plus d’énigme... »
Une riposte leibnizienne.

Une typologie des réponses à la question, par Frédéric FERRO
Quelques distinctions préliminaires
La réponse aboutit à une vérité, un fait ou une entité première
La réponse nous conduit à une pluralité de vérités ou de faits
La réponse aboutit à un principe général (ou plusieurs) s’autofondant ou s’autolégitimant
Petite anthologie de la question.

Une question hybride ?, par Francis WOLFF
Analyse de la question
Répondre à la question : les deux voies directes
Y a-t-il des voies indirectes ?
Une question apparemment inévitable, une réponse impossible.

II – QUELQUES RÉPONSES

La réponse faible du théisme, par Paul CLAVIER
Les pistes de l’enquête
Recours à la théorie probabiliste de la confirmation des hypothèses
La probabilité a priori des trois hypothèses
La probabilité de l’indice P (E / K)
Le pouvoir explicatif des hypothèses
Bilan des avantages explicatifs.

Question canonique et facticité, par Quentin MEILLASSOUX
Question canonique et défi sceptique
Le doute exponentiel
Le principe de factualité.

Il n’y a pas de monde vide, par Frédéric NEF et Franck LIHOREAU
Clarifications préliminaires
L’argumentation de van Inwagen et sa critique par Lowe
Monde vide et ensemble vide
Un nouveau cadre
Variations.

Raison suffisante et actualité, par Jean-Baptiste RAUZY
La raison suffisante
Les états de l’univers et l’unité du inonde
Le « plutôt que » et la possibilité du monde vide.

Index nominum
Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr