Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Remarques de l'Académie française sur le Quinte-Curce de Vaugelas (Les)
(1719-1720)

<i>Remarques</i> de l'Académie française sur le <i>Quinte-Curce</i> de Vaugelas  (Les) <i>Remarques</i> de l'Académie française sur le <i>Quinte-Curce</i> de Vaugelas  (Les)
Agrandir
Wendy AYRES-BENNETT
Philippe CARON
1997
Format : 21 x 27 cm |   Nb pages : 430
ISBN-2-7288-0219-X
60.30 €

Ajouter au panier

Résumé

Pièce décisive pour comprendre l’histoire du bon usage, les Remarques de l’Académie française sur le Quinte-Curce sont l’un des rares témoignages directs que nous avons, à côté de son dictionnaire, sur la sensibilité linguistique de l’Académie à un moment important de son histoire : ces quelque 2600 remarques, élaborées en 1719 et 1720, ont été recueillies par Dacier, alors Secrétaire perpétuel, à partir d’une lecture méthodologique de la prestigieuse traduction et des délibérations tenues en séance par l’Illustre Compagnie.
Par un accident encore mal expliqué, ce manuscrit était demeuré jusqu’à présent dans les Archives de l’Institut, quai de Conti à Paris. À la suite de Gaston Paris, de Ferdinand Brunot et d’Alexis François (qui avait projeté d’en faire l’édition critique), Wendy Ayres-Bennett et Philippe Caron ont jugé qu’il était temps de le sortir de l’ombre à l’occasion du tricentenaire de la première édition du dictionnaire, en 1994.
Avec la bienveillante autorisation de l’Académie, ils donnent ici une version synoptique complète puisque chaque page contient en regard le texte bilingue du Quinte-Curce qui a servi de base à la relecture des académiciens et les remarques correspondantes. Ils y ont ajouté une préface nourrie qui montre que derrière ces remarques c’est une ascétique conception de la textualité qui est sous-jacente. Une postface apport enfin des précisions sur le rôle de la traduction et du Quinte Curce dans la formation de la langue française classique.

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Wendy AYRES-BENNETT, née en 1958, est professeur à l’Université de Cambridge, Angleterre, et professeur associé au Queens College de Cambridge. Parmi ses publications, Vaugelas and the development of the french language (London, 1987) et A History of the french language through texts (London, 1996).

Philippe CARON, né en 1949, est professeur de langue française à l’Université de Limoges. Il a publié Des Belles-Lettres à la littérature, enquête lexicologique sur l’évolution des vocables qui  nomment l’encyclopédie et ses parties de 1680 à 1760 (Paris & Louvain, Peeters, 1992).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface

Introduction
Historiographie : l’Académie en quête d’un projet ; les auteurs ; devenir du commentaire
Aux origines du modèle : grammaire, traduction et commentaire d’auteurs au XVIIe siècle ; choix du texte
Présentation du manuscrit

Typologie générale des remarques
Position générale de la lecture
Caractérisation du commentaire

Remarques sur le texte comme traduction
Traductions fausses
Traductions imparfaites
Latinismes
Anachronismes de traduction
Traitement des noms propres
Conclusion

Remarques sur le genre historique

Remarques sémantiques
Problèmes généraux de congruence
Problèmes d’exactitude connotative
Pléonasmes et lacunes
Éthique des champs métaphoriques
Conclusion

Remarques syntaxiques
Morphosyntaxe des syntagmes coordonnés
Déontologie de l’anaphore
Évolutions dans le domaine de la transitivité
Vers une position optimale des syntagmes
Conclusion

Remarques sur les négligences de style
Conclusion générale
Note sur la conception générale de cette édition

Le Quinte-Curce de Vaugelas et les Remarques de l’Académie françoise
Tome I
Tome II

Postface
Introduction - Choix du texte et autres traductions de Quinte-Curce - Étapes de la traduction - Le rôle des éditeurs - Comparaison sommaire des deux éditions - Devenir du Quinte-Curce : réputation de la traduction ; vieillissement de la traduction et nouvelles versions

Références bibliographiques

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr