Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Jean Martin
un traducteur au temps de François Ier et de Henri II

Jean Martin Jean Martin
Agrandir
collectif
1999
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 292

Cahier V.L. Saulnier n° 16

- - - - - - - - - -

Résumé

Jean Martin est l’un des traducteurs français les plus importants de la première moitié du XVIe siècle, non seulement parce qu’il a traduit des textes majeurs de la Renaissance italienne ou participé à leur traduction, mais encore parce qu’il a accompagné plusieurs d’entre eux d’annotations qui marquent la naissance du commentaire français sur les œuvres contemporaines. Il est également le premier traducteur français de l’Apologie de Raymond Sebond qui allait tant intéresser Montaigne. Enfin, se définissant lui-même comme un « studieux d’architecture », il a contribué de façon décisive à l’essor des traités d’architecture de la Renaissance en traduisant Vitruve, Serlio et Alberti.
Ce Cahier fait le point sur ce que l’on sait – ou que l’on ne sait pas – de lui, et apporte informations biographiques et orientations nouvelles. Il souligne ainsi l’importance d’un auteur très apprécié de la Pléiade et qui a grandement contribué à l’idée que s’est forgée la Renaissance d’une belle prose française.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Jean Goujon à Écouen. Science vitruvienne et invention française au temps de Jean Martin, par Jean GUILLAUME

Éléments biographiques sur Jean Martin, Toshinori UETANI

Autour de Jean Martin : Denis Sauvage, Jacques de Vintimille et Théodore de Bèze, par Michel SIMONIN

«Non è lontano a discoprirsi il porto» : Jean Martin, son œuvre et ses rapports avec la ville des Este,
par Rosanna GORRIS

Jean Martin et l’entrée de Henri II à Paris, par Richard COOPER

Jean Martin et le vocabulaire d’architecture, par Frédérique LEMERLE

Les problèmes de la traduction du De re aedificatoria d’Alberti (1553), par Mario CARPO

Jean Martin expositeur : à partir des marginales du Peregrin de Caviceo, par Mireille HUCHON

Les références à l’Antiquité dans l’Exposition de l’Arcadie, par Jean-Claude TERNAUX

L’Arcadie de Sannazar, selon Jean Martin, par Carlo VECCE

Jean Martin, Eléonore d’Autriche et la Théologie naturelle de Raymond Sebond, par Jean BALSAMO

Quelques traits communs aux traductions attribuées à Jean Martin, par Michèle LORGNET

Trois mises en musique de Dominique Phinot sur des vers de Jean Martin pris de la traduction des Azolains
de Pietro Bembo (1545), par Roger JACOB et Annie CŒURDEVEY

Conclusion, par Marie Madeleine FONTAINE

ANNEXES
Introduction de Jean DUPEBE
Documents sur Jean Martin et sa famille, publiés par Jean DUPEBE et Toshinori UETANI
Liste de quelques « Jean Martin » du XVIe siècle, par Toshinori UETANI
La Vie de Jean Martin, publiée et annotée par Toshinori Uetani, par Guillaume COLLETET
Bibliographie établie par Marie Madeleine FONTAINE
Index nominum établi par Marie Madeleine FONTAINE

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr