Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Salaire de la confiance (Le)
L'aide à domicile aujourd'hui

Salaire de la confiance (Le) Salaire de la confiance (Le)
Agrandir
Florence WEBER
Loïc TRABUT
Solène BILLAUD (dir.)
2014
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 368

Collection « Sciences sociales »

- - - - - - - - - -

Résumé

Pourquoi les salaires des aides à domicile sont-ils si bas ? Une équipe de jeunes sociologues a mené l’enquête auprès des femmes qui font ce métier, mais aussi auprès des acteurs économiques dont elles dépendent – employeurs contractuels (associations ou entreprises), clients (les personnes âgées dépendantes et leur famille), financeurs (les conseils généraux). C’est un secteur qui manque de main d’œuvre, c’est un travail qui exige du savoir-faire et du doigté. Pourtant les salaires restent proches du salaire minimum horaire, les temps de travail sont morcelés et chacun croit que les aides à domicile font du ménage, alors qu’elles assument en solitaires un rôle de surveillance sanitaire. Pourquoi la prise en charge de la dépendance ne relève-t-elle pas de l’assurance maladie ? Ce livre permet de comprendre comment la société française contemporaine traite les personnes âgées et ceux dont elles dépendent pour leur survie.

7 planches couleur

- - - - - - - - - -

On en parle 

Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles CIDFF n°166 - février 2014

Entreprise et Carrières - 4 /10 mars 2014

Fédération Nationale des Associations de Directeurs d’Etablissements et services pour Personnes Agées (FNADEPA)
n° 241
- mars 2014


Mediapart - 6 mars 2014

Santé publique vol.26 / n°3 - mai-juin 2014

Le Journal du Domicile n°59 - avril 2014

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Florence WEBER enseigne la sociologie et l’anthropologie sociale à l’École normale supérieure, où elle dirige le département de Sciences sociales. Elle a fait paraître le Guide de l’enquête de terrain (avec S. Beaud), plusieurs fois réédité. Elle a notamment publié Charges de famille. Dépendance et parenté dans la France contemporaine (avec S. Gojard et A. Gramain), Handicap et dépendance. Drames humains, enjeux politiques (Rue d’Ulm, 2011) et Penser la parenté aujourd’hui. La force du quotidien (Rue d’Ulm, 2013). Elle coordonne des recherches dans le cadre du collectif Médips et de la chaire « Handicap psychique et décision pour autrui » (EHESP-CNSA).

Loïc TRABUT est post-doctorant ANR à l’Ined où il travaille, en collaboration avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse, sur les relations familiales et les formes de la famille en lien avec le vieillissement. Il coordonne le groupe d’exploitation de l’enquête « Famille et Logements 2011 » (Insee-Ined). Il est par ailleurs chercheur associé au Centre d’études de l’emploi où il poursuit ses travaux sur l’aide professionnelle aux personnes en perte d’autonomie en se focalisant sur les formes de financement et leurs effets sur la qualité de l’emploi et le service rendu.

Solène BILLAUD est post-doctorante en sociologie au Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS-CNRS) et membre du collectif Médips. Après une thèse sur le financement du séjour en maison de retraite par les personnes âgées et leurs familles, ses recherches portent plus généralement sur les modes de prise en charge de la dépendance aux grands âges.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Une enquête collective

Introduction – Le maintien à domicile : à quel prix ?, par Florence WEBER
La confiance dans les relations interpersonnelles • Une enquête exploratoire • 1995-2002 : l’invention de la dépendance • La prise en charge de la dépendance : un tournant moral • Pourquoi les salaires des aides à domicile sont-ils si bas ? • L’aide à domicile, tous statuts confondus • Qui paie les salaires des aides à domicile ? • Trois modèles de production concurrents et juxtaposés • Sortir du modèle domestique • Un modèle marqué par les clivages de classe et de genre • Du modèle social au modèle social/industriel • Les limites du modèle sanitaire • Qui doit payer pour la prise en charge de la dépendance ? • Trois impasses : l’illusion industrielle, l’illusion marchande, l’impossible émancipation du sanitaire


PREMIERE PARTIE – L’échec du modèle industriel, par Solène BILLAUD, Loïc TRABUT et Florence WEBER

1 – Nouvelle donne dans l’emploi d’aide à domicile, par Loïc TRABUT
« Libre choix » : le client roi ? • Un marché de l’emploi défavorable aux salariés • Des structures sous pression • Les salariés comme variable d’ajustement • Évolution des relations de travail : la double subordination • Conclusion

2 – Les associations d’aide à domicile : de la rationalisation comptable au management, par Pierre DEFFONTAINES
Deux générations de cadres associatifs de l’aide à domicile : de la gestion des contrats au management du personnel • Paul Roos : un cadre militant pour mettre en place des outils de gestion • Julie Durant, une jeune cadre diplômée et le management du personnel • Conclusion

3 – Convertir des chômeuses, former des professionnelles ?, par Émilien JULLIARD et Aude LEROY
Des formations fragiles et en décalage par rapport au marché de l’emploi des aides à domicile • Des formations peu institutionnalisées, ouvertes aux interprétations pédagogiques des formateurs • Les paradoxes d’une formalisation scolaire du métier • Conclusion

4 – Le poids de l’expérience, par Sylvain VILLE et Sabrina NOUIRI-MANGOLD
Du dispositif de l’examen aux dispositions des examinateurs • Extérioriser l’intériorisé pour se (re)qualifier • Conclusion

Journal d’une aide à domicile

Vivre avec, photographies de Jean-Robert DANTOU et texte de Florence WEBER


DEUXIÈME PARTIE – L’illusion du marché concurrentiel, par Florence WEBER

V – Plus que de l’emploi : les définitions administratives de la qualité dans un département libéral, par Barbara BAUDUIN
Les données de cadrage départementales • Deux définitions de la qualité du service • Obligation ou adhésion ? La reconfiguration d’un champ local • Conclusion : vers une définition coécrite ?

6 – Évaluer la dépendance : jeux et enjeux autour de la codification, par Pascal MULET
Traitement de masse ou traitement individualisé ? • Division du travail de décision et rapport à la codification • Conclusion


TROISIÈME PARTIE – S’émanciper du secteur sanitaire, par Florence WEBER

7 – L’expertise sociale de la dépendance à l’hôpital : les assistantes sociales hospitalières, par Andréa INSERGUEIX
Le « social » à l’hôpital • « Un flou artistique » : de grandes différences entre les services et le poids du contexte hospitalier local • Expertise sociale de la dépendance et légitimité professionnelle des assistantes sociales hospitalières : une spécificité de la gériatrie ?

8 – Hospitalisation à domicile : les familles enrôlées bon gré mal gré, par Juliette HIRTZ et Sandra PELLET
La présence familiale comme critère de sélection des patients • La charge effective des familles • Les inégales expériences d’hospitalisation à domicile : quel rôle jouent les libéraux ? • Conclusion

9 – Les services de soins infirmiers à domicile dans la décision d’entrée en institution, par Jingyue XING
Mettre fin au maintien à domicile devenu dangereux pour tous • Passer outre la volonté abusive de l’aidé • Conclusion


Conclusion – Vers une ethnographie économique de l’État à l’échelle locale, par Agnès GRAMAIN, Samuel NEUBERG et Florence WEBER
Des enquêtes territorialisées à différentes échelles • Un désordre révélateur • La fabrique des politiques publiques • Les limites de la régulation marchande

Notes

Chronologie

Glossaire

Bibliographie générale

Les contributeurs

Résumés des contributions

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr