Lien vers l'ENS
Accueil
Accueil du site

Voyage en terres bipolaires
Manie et dépression dans la culture américaine

Voyage en terres bipolaires Voyage en terres bipolaires
Agrandir
Emily MARTIN
2013
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 416
Collection « Sciences sociales »

- - - - - - - - - -

Résumé

Comment vivent les Américains décrits comme maniaco-dépressifs ? Ce livre explore leur expérience quotidienne à travers une enquête ethnographique auprès de groupes de soutien, de groupes de travail en psychiatrie et de salariés du marketing pharmaceutique. Il s’appuie sur la propre expérience de l’auteur avec les troubles bipolaires et ouvre une réflexion sur la place de la manie et de la dépression dans la culture américaine.
Cette recherche fascinante et parfois dérangeante permet au lecteur de découvrir l’univers des troubles bipolaires tout en posant des questions fondamentales sur la dimension culturelle de l’irrationalité. Que signifie perdre le statut de personne ? Peut-on être parfois rationnel et parfois irrationnel ? Pourquoi certaines personnalités maniaques réussissent-elles socialement tandis que d’autres, la majorité, perdent leur emploi, leur famille et leurs amis ? Quel est le statut des médicaments, pour ceux qui les produisent et pour ceux qui les utilisent ? Le rapport profondément ambivalent de la culture américaine avec la manie, valorisée notamment dans les entreprises, et la dépression, son double inversé, entraîne le lecteur dans une réflexion sur les transformations les plus récentes du capitalisme à partir d’un angle original : l’optimisation de nos états mentaux et de nos émotions.

Préface d’Anne M. LOVELL
Traduit de l’anglais par Camille SALGUES

- - - - - - - - - -

On en parle

L’Homme n° 213 - 2015

Tout prévoir - décembre 2013 / janvier 2014

Ethnographiques.org - 14 août 2013

Le Monde - 25 janvier 2013

La vie des idées.fr - 29 janvier 2013

Sciences Humaines - mars 2013

France-Dépression - juin 2013

- - - - - - - - - -

L’auteur et le traducteur

Emily MARTIN est professeur d’anthropologie sociale à New York University. Spécialiste de la Chine puis d’anthropologie des sciences, c’est son premier ouvrage traduit en français. Elle a notamment publié Flexible Bodies : Tracking Immunity in American Culture from the Days of Polio to the Age of AIDS et The Woman in the Body : A Cultural Analysis of Reproduction.

Anne M. LOVELL, anthropologue, directrice de recherches à l’Inserm (CERMES 3), travaille sur la santé mentale et la psychiatrie, en Europe et aux États-Unis. Elle a notamment dirigé, avec Alain Ehrenberg, l’ouvrage La Maladie mentale en mutation. Psychiatrie et société (Odile Jacob, 2001).

Ancien élève de l’École normale supérieure, Camille SALGUES prépare une thèse de sociologie à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (EHESS). Il a étudié l’anthropologie médicale américaine à Johns Hopkins University (Baltimore). Sa recherche actuelle porte sur l’enfance et les migrations urbaines en Chine.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface d’Anne M. LOVELL

Avant-propos - Chemins d’une ethnographie

Introduction - Être maniaco-dépressif aux Etats-Unis
Le rationnel et l’irrationnelDes cerveaux et des gènesLa question des médicamentsUne brève histoire de la maniaco-dépressionLa maniaco-dépression dans la cultureMéthodologie

PREMIÈRE PARTIE - L’expérience maniaco-dépressive

I - Notion de personne et émotion
Qu’est-ce que les humeurs ?Humeur et motivationNotre affinité avec la manie

II - L’« irrationalité » comme performance rationnelle
Rationalité des patients et comptabilité en partie doubleLa rationalité des médecins : un cercle ferméL’expérience bipolaire : la multiplicitéL’expérience bipolaire : l’interruptionFaire entendre une seconde voixStyle et performances maniaques

III - La gestion de la manie et de la dépression

IV - Je vous déclare maniaco-dépressif
Je suis dans un trouJe croyais que j’étais normale quand tout allait très viteQuel est le diagnostic ?Qui est maniaque ?C’est quoi, bipolaire IIb ?Je ne vais pas me lancer là-dedans à l’enversPeut-être qu’il s’agit d’une variante normale J’ai 20 ans, je suis en fac avec une moyenne de 3,75 sur 4 et je ne suis pas fouAssujettissement et rationalité

V - À l’intérieur du diagnostic
Les catégories du DSM, des « textes-atomes »Le travail des groupes de soutienPerformativité, intention et diagnostic

VI - Personnalités pharmaceutiques
Commercialiser un médicament psychotropeLa rationalité des consommateursVivre avec les médicaments

SECONDE PARTIE - La manie comme ressource

VII - Prendre la mesure des humeurs et des motivations
L’hygiène des humeursÉchapper aux tableaux de l’humeurDe « tempéré » à « chaud »

VIII - La manie réévaluée
Sociabilité et conformitéManiaco-dépression et créativité aujourd’huiLa maniaco-dépression et le genreLa maniaco-dépression et la raceLa maniaco-dépression comme « atout »Les états mentaux comme des « choses »Comprendre la manie et la maniaco-dépression dans leur contexte

IX - Des marchés maniaques
Les liens entre individus et marchésApprendre à être maniaqueLa manie sur les marchésL’émotion sur les marchésQuelques héros maniaques d’hier et d’aujourd’huiL’affinité avec la manieQuelques héros déchusAu bord du gouffre

Conclusion - La condition bipolaire
La race et le genre revisitésOptimiser les humeursLa fin de la folie ?

Annexes - Guide des termes médicaux
Notes
Bibliographie
Remerciements
Index

- - - - - - - - -

Découvrir la conférence associée sur « Savoirs en multimédia »

((( ))) Santé mentale, société, cognition : discussion animée par Anne Lovell

- - - - - - - - - -

Autres recensions

lectures.revues.org - 01 février 2013

Le Nouvel Observateur - 7/13 février 2013

MSSH - HANDOC - février 2013

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr