Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Semblance du vivant (La)
Contes d'images et d'effigies

Semblance du vivant (La) Semblance du vivant (La)
Agrandir
Nathaniel HAWTHORNE
2010
Format : 13,5 x 19 cm |   Nb pages : 368
Collection « Versions françaises »

- - - - - - - - - -

Résumé

Réputé pour la « noirceur puritaine » de certains de ses récits courts, Hawthorne, qui fut aussi écrivain pour enfants, a su donner à nombre de ses textes un aspect plus anodin ou plus aimable : si plusieurs des contes réunis ici peuvent passer pour d’inoffensives bluettes, ces charmantes histoires font jeu commun avec d’autres qui sont d’un abord plus déroutant et plus sombre. Dans les deux cas pourtant s’affirme l’idée de fantaisie : elle prévaut comme mode dominant de l’imagination créatrice pour donner forme et vie à des images qui, délaissant le domaine de la plate imitation du réel, glissent vers les limites du fantastique non sans brouiller les niveaux de la représentation. Fasciné par l’idée que l’oeuvre d’art s’anime sur le modèle de la sculpture de Pygmalion, Hawthorne peuple d’improbables effigies le monde de ses contes, images non seulement visibles mais formes en relief qui se meuvent avec la semblance de la vie.

Édition de Ronald Jenn et Bruno Monfort

- - - - - - - - - -

On en parle

Études anglaises n° 66 - janvier 2013

- - - - - - - - - -

L’auteur et les traducteurs

Devenu classique des classiques grâce à La Lettre écarlate (1850), Nathaniel HAWTHORNE (1804-1864), né à Salem dans le Massachusetts et descendant proclamé des puritains, fut aussi tout au long de sa vie un compagnon de route pour le Parti démocrate et un homme enraciné dans l’actualité de son époque. Loin d’être l’écrivain d’un seul livre fidèle à un seul genre, Hawthorne dû les débuts de sa notoriété à des textes courts : pendant les vingt premières années d’une carrière littéraire pleine d’aléas, il publia dans de nombreux périodiques la centaine de contes légers, sombres ou énigmatiques qui lui valurent, « avant la lettre », l’hommage d’Edgar Poe et d’Herman Melville, ses plus illustres contemporains.

Ronald JENN est agrégé d’anglais et maître de conférences en traduction et traductologie à l’université Charles de Gaulle-Lille III. Ses travaux portent sur les rapports entre idéologie et traduction depuis la fin du XVIIIe siècle, en particulier dans les échanges entre la France et les États-Unis.

Bruno MONFORT, ancien élève de l’ENS-Ulm et agrégé d’anglais, est professeur à l’université Charles de Gaulle-Lille III. Spécialiste de la littérature américaine du XIXe siècle, il a notamment publié en 2000 Hawthorne et ses nouvelles : le territoire du presque (Ellipses).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Le diable en manuscrit
La fantaisie et sa boîte aux images. Moralité
Le portrait d’Edward Randolph
Entailles au ciseau
La halle de la Fantaisie
Le Grand Visage de pierre
L’image de neige. Miracle enfantin
Touffe-en-Plume. Légende moralisée

Notes des traducteurs

Notices sur les nouvelles

Nathaniel Hawthorne et la France, ou l’art des fausses rencontres, par Ronald JENN
Les prédécesseurs : James Fenimore Cooper et Benjamin Franklin
Réorganisation du canon américain
Monsieur de l’Aubépine ou Hawthorne se traduit
« Je hais – Je hais les Yankees ! » et quelques lettres d’amour
Hawthorne, la France et les Français
Modernité de Hawthorne : la « Bibliothèque des chemins de fer »
Hawthorne et l’Empire : « Long live Louis Napoleon, say I. »

Le Livre des merveilles, de Jean-Jacques Rousseau à Léonce Rabillon
Les années 1840 : une croisière et un écumeur
1852, début d’un « moment hawthornien » en France
De George Sand à
La Lettre rouge
Entrée en scène de Montégut, critique controversé
Contes d’un écrivain à l’étrange passé fouriériste
Conséquences durables de la traduction de 1866


Hawthorne et la fantaisie : la littérature américaine est-elle chose sérieuse ?, par Bruno MONFORT
Le nom, l’œuvre, l’auteur
Littérature et nation
De l’art à la matière
Relief et écriture


Bibliographie

- - - - - - - - -

Découvrir la conférence associée sur « Savoirs en multimédia »

((( ))) Rencontre autour des livres à l’ENS
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr