Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Sur l'ornement

Sur l'ornement Sur l'ornement
Agrandir
Karl Philipp MORITZ
2008
Format : 19 x 20 cm |   Nb pages : 132
Collection « ÆSTHETICA »

© éditions Rue d’Ulm – *musée du quai Branly

- - - - - - - - - -

Résumé

La dispute de l’ornement que nous ont rendue familière les travaux de l’historien de l’art Aloïs Riegl et le célèbre pamphlet d’Adolf Loos, tout comme les prises de positions des artistes du modernisme et du minimal art, a une longue histoire. Les Concepts préliminaires en vue d’une théorie des ornements de Karl Philip Moritz rédigés en 1793, constituent une étape décisive. Écrit par l’un des tenants de la Klassik, héritier de Winckelmann et de Herder, dont l’influence sur Goethe est notoire, l’ouvrage étonne par son enquête empirique et sa pratique de la description. Une théorie des ornements et non de l’ornement se construit dans l’étude des motifs, la connaissance des productions qu’un long voyage en Italie et l’observation des demeures berlinoises ont procurées à l’auteur.
Moritz montre que la pensée de l’ornement est une pièce maîtresse de la réflexion esthétique sur la beauté. À l’opposé de l’allégorie, les ornements sont des formes libres qui n’imitent rien, qui n’ont pas de signification. Ils dévoilent la dimension anthropologique du besoin d’art et contribuent à la promotion de l’imagination.

Édition de Clara Pacquet

Postface de Danièle Cohn

6 illustrations noir et blanc

- - - - - - - - - -

On en parle

Nouvelle revue d’esthétique n° 4 - février 2009

- - - - - - - - - -

L’auteur

Clara PACQUET est doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales et achève, sous la direction de Danièle Cohn, une thèse de philosophie sur l’esthétique de Karl Philipp Moritz. Elle a contribué au Dictionnaire d’esthétique et de philosophie de l’art (Armand Colin, 2007) et au volume collectif Bild und Zeit um 1800 (Wilhelm Fink, à paraître).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Préface, par Clara PACQUET

Concepts préliminaires en vue d’une théorie des ornements
Le cadre - Alternance et unité dans le paysage - Formation humaine et formation animale - L’Apollon du belvédère - Les variations du goût - Les colonnes - Arabesques - Sur les coupoles, les tourelles, les obélisques et les colonnes commémoratives - Les chambres de Raphaël - Le vase - Sur l’allégorie - La villa de Raphaël - Description d’une salle de la maison du ministre d’État du Roi, le baron von Heinitz de Berlin - Pulsion d’imitation et manie d’innovation - Réfutation du jugement erroné : de gustibus non est disputandum - L’église Saint-Paul de Rome - Uniformité et variété - Un plafond peint par Pierre de Cortone - L’aménagement des maisons chez les Anciens et les décorations de leurs pièces - Les autels des Anciens - Les temples des Anciens - Les statues des dieux - Les bois sacrés des dieux - Les combats du cirque - Les décorations de la basilique Saint-Pierre de Rome - Les décorations sur les cercueils en marbre des Anciens - Le tombeau de marbre érigé en souvenir du défunt comte von der Mark - Vêtement et drapé - Description d’une nouvelle salle de réception - Un sénateur romain - Un maire d’une ville impériale - Une matrone romaine - Une princesse de Parme - Travail ajouré - Le jugement de goût

Postface, par Danièle COHN. La ceinture d’Aphrodite. Une brève histoire de l’ornement

Notes
Lexique
Éléments biographiques
Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr