Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Invention de la responsabilité (L')
La deuxième tétralogie de Shakespeare

Invention de la responsabilité (L') Invention de la responsabilité (L')
Agrandir
Michèle VIGNAUX
1995
Format : 16 x 24 cm |   Nb pages : 362

Collection « Coup d’essai »

- - - - - - - - - -

Résumé

Le mot « responsabilité » n’apparaît pas chez Shakespeare. Pourtant, la notion est au cœur des préoccupations de l’Angleterre élisabéthaine, période de renouveau du théâtre tragique, avec lequel la responsabilité a partie liée. Ce livre donne à voir l’émergence de la personne qui se constitue en sujet doué d’une autonomie de jugement et de décision. Ce qui se joue dans ce processus est la nature des liens entre l’être et le faire, c’est-à-dire la continuité de la personne même s’il subsiste en tout individu un noyau d’opacité résiduelle. Cette réflexion, qui formera la matière des grandes tragédies, est déjà présente dans Richard II, Henri IV et Henri V, qui dramatisent le moment de la refondation d’un ordre dont la légitimité jusqu’alors tenue pour naturelle, immuable et absolue, apparaît brusquement comme conventionnelle, transitoire et relative. Toutes ces questions n’ont rien perdu de leur actualité dans notre époque en crise, entre l’effondrement d’un monde et l’avènement d’un autre, dans cet entre-deux du post-modernisme, dont la quête désespérée de certitudes ne débouche que sur l’incertitude.

- - - - - - - - - -

L’auteur

Michèle VIGNAUX a travaillé avec Richard Marienstras et fait partie du centre d’études élisabéthaines qu’il dirige à l’Université de Paris VII. Maître de conférences à l’Université de Versailles - St Quentin, elle est membre de l’équipe « État, Société, Religion XVIIe-XVIIIe siècles ». Elle a participé aux éditions Bréal à une Anthologie de la civilisation britannique XVIe-XXe siècles et a traduit pour les PUF, l’ouvrage d’A. MacIntyre Quelle justice ? Quelle rationalité ?

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction

I - ÉTUDE LEXICALE PRÉLIMINAIRE

II - RESPONSABILITÉ ET DEVOIR


L’éthique de l’honneur
La conception néo-chevaleresque de l’honneur
La conception de l’honneur selon l’humanisme chrétien
L’honneur dans la tétralogie

L’allégeance
Caractère non problématique et tensions
Racines médiévales et nature du lien d’allégeance
Du lien féodal au devoir d’obéissance
L’allégeance dans la tétralogie

III - LA RESPONSABILITÉ COMME JUGEMENT INDIVIDUEL

La trahison
La législation
Le déroulement des procès
Analyse des procès
L’élaboration de la notion d’intention

Les tensions inhérentes à la réforme
Les modifications introduites par la réforme
Les forces de résistance
La synthèse effectuée par Hooker

La rivalité entre l’individu et la société
L’individu source de tout mal
La conception de la personne
Les aspirations individuelles et la question de la « vraie noblesse »
La méfiance persistante envers l’individu

Le jugement individuel dans la tétralogie
Le jugement individuel chez les rebelles
Le jugement individuel chez quelques personnages de statut marginal
Le jugement individuel au cœur du pouvoir

IV - LA RESPONSABILITÉ COMME CULPABILITÉ

La tentation
Le mécanisme de la tentation
Les moyens de combattre la tentation
La part des forces humaines et des forces surnaturelles

La culpabilité dans la tétralogie
Richard II et la tentation de la chair
Henry IV et la tentation de l’opinion
Henry V et la tentation de l’hybris

V - LA QUESTION DU RÉPONDANT

Aspects politico-financiers
Théories de la valeur : de la monnaie-étalon à la monnaie-signe
Les questions financières dans la tétralogie

Aspects sémiotiques
Au fondement de toutes choses : la ressemblance
Le langage et le monde dans la tétralogie

La vérité et sa manipulation
De la falsification
Des preuves matérielles et de leur perversion
Vérité et fiction dans la tétralogie

ANNEXES
Bibliographie

Index général de la tétralogie

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr