Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

École normale de l'an III (vol. 1)
Leçons de mathématiques

École normale de l'an III (vol. 1) École normale de l'an III (vol. 1)
Agrandir
Jean DHOMBRES (dir.)
1992
Format : 26,5 x 19 cm |   Nb pages : 628

Volume 1 : diffusion-distribution directe
uniquement auprès des éditions Rue d’Ulm.


- - - - - - - - - -

Résumé

Il survient parfois un moment de l’histoire où les scientifiques, tous domaines confondus, s’imposent dans un même mouvement de faire le point des connaissances acquises et de tracer les routes à suivre. C’est à un tel moment que nous convient les leçons de l’École normale de l’an Ill, professées au premier semestre de 1795, retranscrites par le soin de sténographes et aussitôt publiées. Dernière tentative désespérée d’offrir à un seul cerveau une connaissance encyclopédique ordonnancée par la raison analytique.

Pour réaliser une entreprise aussi ambitieuse, on fit appel aux plus grands : de Volney l’historien à Berthollet le chimiste, de La Harpe le critique littéraire à Bernardin de Saint-Pierre « le professeur de morale »... C’est dans le cadre bucolique d’un jardin à la Rousseau, à l’amphithéâtre du Museum mais à deux pas du faubourg Saint-Marcel encore bruissant de fièvre révolutionnaire, que les maîtres à penser du XVIIIe viennent donner leur enseignement et débattre avec leurs élèves. Les journées de Prairial mettront un point, provisoirement, final à l’expérience si riche de l’École normale.

Leçons de mathématiques
Dans ce premier volume sont réunis et commentés les textes de trois mathématiciens remarquables : LAPLACE, LAGRANGE et MONGE. Données devant un public nombreux, plus d’un millier d’auditeurs, ces leçons destinées « à éclaircir les théories les plus obscures » ont marqué de leur empreinte l’enseignement des mathématiques durant tout le XIXe siècle.

Sous la direction de Jean Dhombres

60 illustrations noir et blanc

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Bruno BELHOSTE, agrégé d’histoire, est chercheur au Service  d’histoire de l’éducation de l’Institut nationale de la recherche pédagogique, où il travaille sur l’histoire de l’enseignement scientifique. Il a complété sa formation par des études de mathématiques et publié une biographie, Cauchy : un mathématicien légitimiste (Belin, 1985), dont une version très augmentée est sortie en américain chez Springer-Verlag (Cauchy, a biography, 1991). Il prépare une thèse d’État sur l’histoire de l’École polytechnique

Amy Dahan DALMÉDICO, chargée de recherche en histoire des sciences au CNRS et maître de conférences à l’École polytechnique, a soutenu en 1990 une thèse d’État sous le titre Aspects de la mathématisation au XIXe siècle. La physique mathématique de Cauchy (Blanchard). Elle a notamment publié en collaboration avec Jeanne Peiffer, une Histoire des mathématiques, routes et dédales (Le Seuil, 1985)

Jean DHOMBRES, directeur du laboratoire d’histoire des sciences et des techniques du CNRS et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, est professeur de mathématiques à l’Université de Nantes. Il a publié de nombreux articles ou livres aussi bien en mathématiques qu’en histoire des sciences dont, en collaboration avec Nicole Dhombres, Naissance d’un pouvoir : Sciences et savants en France (Payot, 1989) et en collaboration avec Janos Aczel, Functional equations in several variables (Cambridge university press, 1989). Il a également participé à l’élaboration de Mathématiques au fil des âges (Dunod/Gauthiers-Villars, 1987)

Roger LAURENT, maître de conférences en mathématiques à l’Université Paris-Sud (Centre de Sceaux), a publié un Essai sur la perspective de Jean Henri Lambert, augmenté d’une traduction, en collaboration avec Jeanne Peiffer, d’un manuscrit de cet auteur (Blanchard, 1981) et La place de Jean Henri Lambert (1728-1777) dans l’histoire de la perspective (Nathand, 1987). Son champ d’intérêt concerne les représentations spatiales.

Joël SAKAROVITCH, maître de conférences en mathématiques à l’Université Paris V et chef de travaux pratiques à l’École d’architecture Paris-Villemin où il enseigne la géographie descriptive. Il va faire paraître un ouvrage sur l’histoire de cette discipline : Théorisation d’une pratique, pratique d’une histoire ; des traités de coupe des pierres à la géométrie descriptive.

René TATON, ancien directeur de recherche au CNRS et ancien directeur d’étude à l’École des hautes études en sciences sociales, fut notamment le directeur de l’Histoire générale des sciences parues en quatre volumes aux Presses universitaires de France. Il dirigea également un volume intitulé Enseignement et Diffusions des sciences au XVIIIe siècle (Hermann, réédition 1984). Ses travaux sur l’Œuvre scientifique de Monge (Vrin, 1951) et sur l’Œuvre scientifique de Desargues sont des références incontournables.

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction générale

Leçons de LAPLACE

Introduction : l’affirmation du primat de la démarche analytique
Leçons de LAPLACE
Notes aux leçons

Leçons de LAGRANGE
Introduction : la méthode critique du « mathématicien-philosophe »
Leçons de LAGRANGE
Notes aux leçons

Leçons de MONGE
Introduction : l’invention d’une langue des figures.
Leçons de MONGE
Notes aux leçons

Annexes

Bibliographie générale

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr