Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Des lieux appropriés
Économies contemporaines du Haut-Atlas

Des lieux appropriés Des lieux appropriés
Agrandir

Pascal MULET

16 février 2018
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 250
ISBN-978-2-7288-0585-7
23.00 €
Prochainement

Collection « Sciences sociales »


- - - - - - - - - -

Résumé

Comment les montagnards du Haut-Atlas marocain s’approprient-ils les lieux dont ils vivent ? Comment s’organisent-ils pour tirer le meilleur parti de leurs ressources diversifiées en jouant du proche et du lointain, agropastoralisme et randonnée, migrations urbaines et retours au pays, main-d’œuvre familiale, sens du commerce et stratégies foncières ?
Après trois années d’une enquête passionnante où il est devenu « le roumi qui parle le chleuh », Pascal Mulet apporte un éclairage singulier sur les inégalités territoriales aujourd’hui, sur les mouvements de population et sur les nouveaux échanges entre ce que l’on persiste à appeler le « centre » et les « périphéries ». Plutôt que les marges d’une économie-monde centrée sur ses capitales, ces montagnes agropastorales permettent d’observer en acte les nouveaux processus de constitution du monde à portée, strate du monde vécu caractérisée par la connaissance et l’accessibilité. 

Préface d’Abdellah Hammoudi

- - - - - - - - - -

L’auteur et le préfacier

Pascal MULET est anthropologue, chercheur associé au Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS-CNRS). Sa thèse (2010-2015) traite des pratiques économiques et de la production des territoires et des groupes sociaux au Maroc dans et depuis le Haut-Atlas. Ses travaux actuels sur la construction des territoires de montagne agropastoraux mettent en regard une ethnographie de l’habiter contemporain et une histoire des savoirs savants sur les milieux ruraux au cours du XXe siècle.

Abdellah HAMMOUDI est professeur émérite à l’Université de Princeton, où il a enseigné l’anthropologie de 1989 à 2016. Né au Maroc, formé au Maroc et en France où il a passé sa thèse en 1977, il a été professeur à l’Université Mohammed V de Rabat jusqu’en 1989. Ayant conservé la nationalité marocaine, il a cultivé tout au long des années une relation étroite avec son pays et effectué des séjours fréquents au Maghreb et au Proche Orient. Attentif aux langues, il a écrit en français, en arabe et en anglais. Ses ouvrages ont fait date dans l’anthropologie mondiale, notamment La Victime et ses masques et Une saison à la Mecque (Le Seuil, respectivement 1988 et 2005). Ses travaux, nombreux, sur les formations confrériques ont renouvelé la problématique des pouvoirs mystiques et politiques au Maghreb, ainsi que l’approche des textes hagiographiques. Son article « Phénoménologie et ethnographie » (L’Homme, 2007) ouvre, à partir d’une critique de l’ethnographie kabyle de Pierre Bourdieu en Kabylie, de nouvelles perspectives sur l’ethnographie coloniale et postcoloniale.

 

 

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr