Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Sacré canon
Autorité et marginalité en littérature

Sacré canon Sacré canon
Agrandir

Catherine BAUDOUIN (dir.)
Marion LATA (dir.)

fin octobre 2017
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 140
ISBN-978-2-7288-3693-2
10.00 €
Prochainement

Collection Actes de la recherche à l’Ens n° 22
(publications électroniques / digital publications)


- - - - - - - - - -

Résumé

Le concept « explosif » de canon est ici abordé de manière pluridisciplinaire et transversale. Au cours de l’histoire, les canons ont pris diverses formes – listes d'auteurs, textes sacrés et œuvres consacrées ; leur établissement a cependant toujours reposé sur un geste de sélection, et donc aussi d’exclusion. Ce volume permet une comparaison raisonnée des manifestations du canonique et de l’extracanonique – compris dans le sens aussi bien d'apocryphe que de fanfiction – dans différents contextes culturels et historiques. Il met ainsi en perspective les notions de tradition et de sacralité textuelle, de Dion de Pruse et Lucien de Samosate à Ismaïl Kadaré, de Basile de Césarée à Victor Hugo.

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Anne-Catherine BAUDOIN, normalienne, agrégée de Lettres classiques, enseigne la langue et la littérature grecques à l’ENS. Ses recherches portent sur les textes chrétiens de l’Antiquité –canoniques, patristiques et apocryphes – et particulièrement sur la circulation et la transmission des textes et des traditions.

Marion LATA est ancienne élève de l’ENS Ulm et agrégée de Lettres modernes. Sa thèse, commencée en 2016 à l’Université Paris 3-Sorbonne nouvelle (EA 120 CERC)en littérature comparée sous la direction de Sophie Rabau, porte sur les modalités de l’intervention du lecteur en littérature papier et numérique et sur la notion d’interactivité en littérature.

Élodie COUTIER, normalienne, agrégée de Lettres classiques, est doctorante au Centre de recherche en littérature comparée (EA 4510) de Paris-Sorbonne. Sa thèse porte sur les réappropriations et les détournements de l’Iliade dans le roman contemporain, en Europe et dans le monde anglophone (États-Unis et Australie). Ses recherches l’amènent à s’interroger sur les notions de mythe et de réécriture, ainsi que sur la définition générique de l’épopée et du roman.

Damien LABADIE est doctorant en Histoire des religions à l’École pratique des hautes études (Paris), sous la direction de Muriel Debié et Rémi Gounelle. Il prépare actuellement une thèse intitulée : « L’invention du protomartyr Étienne : sainteté, pouvoir et controverse dans l’Antiquité (small>Ier-VIe siècle) ». Ses recherches portent sur le christianisme antique, la littérature apocryphe et l’Orient chrétien.

Émeline MARQUIS est chargée de recherche au CNRS (UMR 8546-AOROC). Elle travaille sur la littérature grecque d’époque impériale et a consacré sa thèse de doctorat à Lucien de Samosate. Dans le cadre d’une bourse de la fondation Alexander von Humboldt, elle mène actuellement des recherches sur l’épistolographie grecque.

Guillemette MÉROTest ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Lettres classiques et doctorante en études latines à l’Université Paris-Sorbonne (EA 1491 EDITTA). Sa thèse (« Le “canon” des poètes grecs et latins de l’Institution oratoire (Quint. Inst. 10.1) : discours critique, traditions doctrinales et contexte culturel ») porte sur l’histoire des canons poétiques dans le champ de la rhétorique et de la critique littéraire anciennes. Elle est également PRAG en lettres à l’UFR Arts et Médias de l’Université Paris 3-Sorbonne nouvelle.

Arnaud PERROTest ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé de Lettres classiques et docteur en études grecques de l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4). Sa thèse, intitulée « Le législateur incertain. Recherches sur la contribution ascétique de Basile de Césarée », se propose de réévaluer l’apport du « père Cappadocien » à l’émergence d’une littérature monastique.

Guillaume PEYNET, ancien élève de l’ENS Ulm et agrégé de Lettres classiques, est doctorant à l’Université du Maine (laboratoire 3L. AM). Il prépare, sous la direction de Franck Laurent, une thèse sur les rapports entre métaphore et pensée dans l’œuvre de Victor Hugo (1852-1864).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction, par Anne-Catherine BAUDOIN et Marion LATA

Au commencement était l’auteur. De l’imitation à l’autocanonisation
Un canon épistolaire ? La singularité du discours Sur l’entraînement à la parole de Dion de Pruse, par Guillemette MÉROT
Œuvre d’art et machine de guerre. Le canon des génies dans William Shakespeare de Victor Hugo, par Guillaume PEYNET
Portrait de l’écrivain en Homère albanais dans Le Monstre d’Ismaïl Kadaré. Des usages du canon à des fins d’autoreprésentation, par Élodie COUTIER

Quand le corpus devient canon. Inclure et exclure
Qui parle dans la règle ecclésiastique ? Quelques réflexions à propos d’un « canon de saint Basile », par Arnaud PERROT
Corpus et canon. Le cas de Lucien de Samosate, par Émeline MARQUIS

Lire dans les marges : problématiques de l’extra-canonique
L’Épître de Lucien. Genèse et destin d’un apocryphe à succès, par Damien LABADIE
Du canon au fanon. Sacralités multiples du canon littéraire dans la fanfiction, par Marion LATA

Bibliographies
Présentation des auteurs
Résumés des contributions

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr