Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Invention de la régulation génétique (L')
Les Nobels 1965 (Jacob, Lwoff, Monod) et le modèle de l'opéron dans l'histoire de la biologie

Invention de la régulation génétique (L') Invention de la régulation génétique (L')
Agrandir
Laurent LOISON
Michel MORANGE (dir.)
2017
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 208
ISBN-978-2-7288-0563-1
15.00 €

Ajouter au panier


Collection « Les rencontres de Normale Sup’ »

- - - - - - - - - - -

Résumé

À travers l’exemple de l’opéron, ce livre s’attache à explorer le contexte théorique, philosophique et politique qui a accompagné l’essor de la biologie moléculaire française. L’élaboration du modèle de l’opéron lactose a marqué un tournant dans l’histoire des sciences de la vie. Cet évènement fondateur a reposé, sans s’y résumer, sur la collaboration entre François Jacob, André Lwolff et Jacques Monod (tous trois prix Nobel 1965). Après avoir retracé les origines lointaines des programmes de recherche qui ont rendu possible une telle collaboration, les études ici réunies montrent comment ce modèle a été accueilli par les biologistes et les perspectives nouvelles qu’il a fait émerger.

- - - - - - - - - - - 

Les auteurs

Laurent LOISON est historien et philosophe des sciences de la vie, chargé de recherche au CNRS (Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques, UMR 8590). Ses travaux portent notamment sur l’essor de l’École française de biologie moléculaire.

Michel MORANGE, biologiste, est professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie et à l’École normale supérieure de Paris. Membre de la République des savoirs (USR 3608), il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Histoire de la biologie moléculaire (La Découverte, 2003) et Une histoire de la biologie (Points, 2016).

Avec la collaboration de Henri BUC, Richard M. BURIAN, Jean-Paul GAUDILLIÈRE, Jean GAYON, François GROS, Hans-Jörg RHEINBERGER, Maxime SCHWARTZ et Denis THIEFFRY.

- - - - - - - - - - - 

Sommaire

Introduction, par Laurent LOISON et Michel MORANGE

I – Les racines du modèle de l’opéron
De l’adaptation enzymatique à l’opéron, par Maxime SCHWARTZ
Eugène et Élisabeth Wollman : la question de la lysogénie, par Jean GAYON et Richard M. BURIAN
Le rôle de la physiologie microbienne d’André Lwoff dans la constitution du modèle de l’opéron, par Laurent LOISON
Le contexte de la « grande collaboration », par François GROS

II – Les héritages du modèle de l’opéron
Les oppositions au modèle de l’opéron, par Michel MORANGE
De l’opéron à la biologie des systèmes, par Denis THIEFFRY

III – La puissance transformatrice du modèle de l’opéron : philosophie, langage et politique
Jacques Monod et François Jacob. Rencontres entre biologie moléculaire et évolution moléculaire à la fin du XXe siècle, par Henri BUC
Sur la terminologie qui a accompagné l’essor du modèle de l’opéron, par Hans-Jörg RHEINBERGER
Jacques Monod, la politique des sciences et l’institution de la biologie moléculaire, par Jean-Paul GAUDILLIÈRE

Bibliographie

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr