Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

École normale de l'an III (vol. 5)
Une institution révolutionnaire et ses élèves - Introduction historique

École normale de l'an III (vol. 5) École normale de l'an III (vol. 5)
Agrandir
Dominique JULIA (dir.)
2016
Format : 26 x 28 |   Nb pages : 656
ISBN-978-2-7288-0548-8
50.00 €

Ajouter au panier

Volume 5

- - - - - - - - - -

Résumé

Il survient parfois un moment de l’histoire où les scientifiques, tous domaines confondus, s’imposent dans un même mouvement de faire le point des connaissances acquises et de tracer les routes à suivre. C’est à un tel moment que nous convient les leçons de l’an III, professées sous la Convention au premier semestre de 1795 devant plus d’un millier d’auditeurs, retranscrites par le soin de sténographes et aussitôt publiées. Dernière tentative désespérée pour offrir à un seul cerveau une connaissance encyclopédique ordonnancée par la raison analytique, ces leçons s’interrompront lors des journées de Prairial qui mettront un point (provisoirement) final à l’expérience si riche de l’École normale.

Une institution révolutionnaire et ses élèves
L’expérience de l’École normale a duré quatre mois, du 20 janvier au 19 mai 1795. La brièveté de l’évènement institutionnel est inversement proportionnelle à son importance fondatrice. Cette histoire d’un projet de l’an II mis en œuvre en l’an III replace le temps court dans une plus longue durée pour dénouer un écheveau complexe où sont étroitement imbriqués développement des sciences et politique de l’enseignement, pédagogie « révolutionnaire » et reconversion d’engagements antécédents. L’enquête prosopographique menée sur les quelque 1500 élèves nommés pour se rendre à Paris restitue leurs trajectoires avant et après l’École et saisit les proximités géographiques, disciplinaires, professionnelles ou religieuses qui les rapprochent dans l’espace de l’amphithéâtre du Muséum d’histoire naturelle. La réunion de ce public d’adultes, venus de tous les districts de la République à Paris pour se former en tant qu’instituteurs, n’est pas un épisode anodin, mais un prisme où lire le moment thermidorien de la Révolution.

Sous la direction de Dominique Julia

La version imprimée des Textes fondateurs, pétitions, correspondances et autres documents vous sera offerte pour l’achat de ce tome.

Accès au Dictionnaire prosopographique des élèves nommés à l'École normale de l'an III

- - - - - - - - - -

On en parle

En attendant Nadeau - février 2017

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Dominique JULIA, directeur de recherche honoraire au CNRS (Centre de recherches historiques de l’École des hautes études en sciences sociales). Professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (1989-1993), il a ensuite dirigé de 1994 à 2005, en collaboration avec Philippe Boutry, le Centre d’anthropologie religieuse européenne de l’École des hautes études en sciences sociales où s’est déroulé son enseignement. Ses travaux se sont orientés dans deux directions : l’histoire de l’éducation et l’histoire religieuse du XVIe siècle à la Révolution française.

François AZOUVI, directeur de recherche honoraire au CNRS et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron).

Stéphane BACIOCCHI, ingénieur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Centre de recherches historiques).

Jean DHOMBRES, ancien directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Centre Alexandre Koyré).

Étienne FRANÇOIS, professeur émérite à l’Université Paris 1 et à l’Université libre de Berlin.

Pierre LAMANDÉ, maître de conférences honoraire à l’Université de Nantes (Département de mathématiques).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Sommaire
Remerciements
Liste des collaborateurs de l’enquête
Préface, par Dominique JULIA

Préambule
1. L’École normale : une création allemande ?, par Étienne FRANÇOIS
2. La formation des corps enseignants dans la France au XVIIIe siècle, par Dominique JULIA

Une fondation « révolutionnaire »
3. La fondation de l’École normale de l’an III, par Dominique JULIA
4. L’Ecole normale de l’an III ou la recréation de l’entendement humain, par François AZOUVI

L’École en activité
5. La mis en œuvre du décret du 9 brumaire : les mesures préparatoires, par Dominique JULIA
6. Les procédures d’application du décret et les viviers de recrutement des élèves, par Stéphane BACIOCCHI et
Dominique JULIA
7. Les élèves nommés : des candidatures spontanées aux refus et aux abandons, par Stéphane BACIOCCHI et
Dominique JULIA
8. Les élèves parisiens, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA
9. Rétrospection : l’an II des normaliens, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA
10. Un hiver à Paris, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA
11. Le déroulement des Leçons dans l’amphithéâtre du Muséum, par Dominique JULIA
12. Les « conférences » de l’École normale : typologie des débats, par Dominique JULIA

L’École après l’École
13. La dissolution de l’École, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA
14. Le destin ultérieur des Leçons : les éditions des Séances des écoles normales, par Dominique JULIA
15. Les élèves après l’École, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA
16. L’influence des Leçons au-delà de l’an III : l’exemple des mathématiques, par Pierre LAMANDÉ
17. La voix des normaliens : analyse des pétitions collective, par Stéphane BACIOCCHI et Dominique JULIA

Quelles postérités pour l’École de l’an III ? par Jean DHOMBRES

Sources et bibliographies

Index

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr