Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Enchantement du virtuel (L')
Mathématique, physique, philosophie

Enchantement du virtuel (L') Enchantement du virtuel (L')
Agrandir
Gilles CHÂTELET
2016
Format : 19 x 20 cm |   Nb pages : 312
ISBN-978-2-7288-0549-5
25.00 €

Ajouter au panier

Résumé

L’Enchantement du virtuel regroupe un ensemble de textes inédits ou devenus introuvables. Prolongeant Les Enjeux du mobile. Mathématique, physique, philosophie (Le Seuil, 1993), il questionne la physique et la philosophie du XXe siècle et éclaire d’un jour nouveau une œuvre singulière. Penseur de l’individualisation et de la magnification des libertés humaines, mais aussi théoricien du virtuel et des diagrammes, Gilles Châtelet montre l’articulation entre algèbre et géométrie, entre mathématique et réalité physique, entre les opérations d’un être fini et l’auto-manifestation de la nature. On trouvera dans ce recueil les échos de son débat avec des figures contemporaines majeures : Alain Badiou, Gilles Deleuze, Roger Penrose ou René Thom, ainsi que son dernier manuscrit.

Nouvelle édition

- - - - - - - - - -

Les auteurs

Mathématicien et philosophe, Gilles CHÂTELET (1944-1999) est l’auteur des Enjeux du mobile – paru dans la collection « Travaux » fondée par Michel Foucault aux éditions du Seuil –, dont l’originalité avait été saluée par la communauté scientifique et philosophique.
Entré en 1963 à l’École normale supérieure de Saint-Cloud en section scientifique, il soutient son doctorat d’État ès-Sciences mathématiques en topologie différentielle en 1975 sous la direction d’Harold Rosenberg, auquel il restera lié tout au long de sa vie. Son séminaire attirait de jeunes mathématiciens talentueux : Michel Herman, qui avait rejoint le laboratoire de Laurent Schwartz à l’X, et avec lequel il entretint une étroite collaboration mathématique ; François Laudenbach et Alain Chenciner, qui resteront des interlocuteurs privilégiés. Dès la fin des années 1970, Châtelet commence avec René Thom un dialogue qui se poursuivra jusqu’à la mort de celui-ci. Assistant, puis maître-assistant à Paris VII, il devient professeur de mathématiques à Paris VIII en 1979. Directeur de programme au Collège international de philosophie entre 1989 et 1995, il y fonde le séminaire « Rencontres Science-Philosophie ». Rue d’Ulm, il prend une part active au séminaire « Acte, Puissance, Virtualité » dirigé par Ch. Alunni, où il exerce une influence notable.
Gilles Châtelet est l’auteur d’une œuvre philosophique singulière dont on n’a pas encore pris toute la mesure et que son succès de pamphlétaire aura finalement occultée (Vivre et penser comme des porcs, Folio,1999 ; Les Animaux malades du consensus, éditions Lignes, 2010).

Charles ALUNNI, philosophe, traducteur, est professeur des Universités et directeur du Laboratoire disciplinaire « Pensée des sciences » à l’École normale supérieure. Il a travaillé dans les années 1980 avec Gilles Châtelet au Collège international de philosophie, puis l’a accueilli au laboratoire de 1994 à 1999. Il est responsable (avec Alain Prochiantz, administrateur du Collège de France) des Archives Gilles Châtelet déposées rue d’Ulm.

Catherine PAOLETTI philosophe, est documentariste et productrice d’émissions radiophoniques. On lui doit de nombreux entretiens avec des personnalités intellectuelles et scientifiques contemporaines (Alain Badiou, Jacques Derrida, Paul Ricœur, Hans-Georg Gadamer, Jacques Bouveresse, Benoît Mandelbrot, Pierre-Gilles de Gennes, Claude Cohen-Tannoudji...).

- - - - - - - - - -

Sommaire

Introduction. Des Enjeux du mobile à L’Enchantement du virtuel – et retour, par Charles ALUNNI

I – Enjeux
Principes épistémologiques et programme de recherches
Singularité, métaphore, diagramme
Sur une petite phrase de Riemann
Le potentiel démoniaque. Aspects philosophiques et physiques de la théorie de jauge
La physique mathématique comme projet. Un exemple : la « grande unification des forces »
L’enchantement du virtuel
Quelle philosophie pour la science d’aujourd’hui ?
La philosophie aux avant-postes de l’obscur
Mettre la main à quelle pâte ?
La mathématique comme geste de pensée
La géométrie romantique comme nouvelle pratique intuitive

II – Figures
Alain Badiou : le Nombre et les nombres
Gilbert Simondon (1924-1989)
L’univers de Roger Penrose. Un royaume dont le prince est un enfant
René Thom et Gilles Châtelet : dialogue impromptu
À propos du livre de Roger Penrose : Les Ombres de l’esprit
Autour du vrai-faux rapport d’Éric Alliez : « De l’impossibilité de la phénoménologie »
Pour Deleuze, penseur du déclic

Notes
Documentation et bibliographie
, établies par Catherine PAOLETTI

 

 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr