Lien vers l'ENS
Lien vers PSL
Accueil
Accueil du site

Homme neuronal, trente ans après (L')
Dialogue aves Jean-Pierre Changeux

<i>Homme neuronal</i>, trente ans après (<i>L'</i>) <i>Homme neuronal</i>, trente ans après (<i>L'</i>)
Agrandir
Michel MORANGE
Francis WOLFF
Frédéric WORMS (dir.)
2016
Format : 15 x 21 cm |   Nb pages : 160
Collection « Les rencontres de Normale Sup’ »

- - - - - - - - - - -

Résumé

En 1983 paraissait L’Homme neuronal de Jean-Pierre Changeux. L’ouvrage eut un impact considérable, bien au-delà du monde scientifique. Il proposait un nouveau programme de recherche en neurobiologie, mais aussi une vision matérialiste des rapports entre le cerveau et la pensée. De ce fait, il suscita des réactions parfois violentes chez les philosophes et les psychanalystes.
Plus de trente ans après, nous ouvrons de nouveau le débat entre Changeux, ses collègues scientifiques, les spécialistes des sciences humaines et les philosophes. Si l’échange a lieu dans un esprit d’écoute et dans une ambiance apaisée, cela ne signifie pas que les différences de point de vue aient disparu. Ce livre montre les progrès accomplis dans la connaissance du cerveau pendant ces dernières décennies et la manière dont le débat a évolué tout en conservant sa force et son actualité.
L’ensemble constitue aussi une excellente introduction à l’œuvre de Jean-Pierre Changeux.

Sous la direction de Michel Morange, Francis Wolff et Frédéric Worms

- - - - - - - - - - -

On en parle

Esprit - juillet / août 2016

culture-chronique.com - 3 mars 2016

- - - - - - - - - - -

Les auteurs

Michel MORANGE, professeur de biologie à l’ENS et à l’université Paris 6, est membre de l’USR République des savoirs (lettres, sciences, philosophie).
Francis WOLFF est professeur de philosophie émérite à l’ENS.
Frédéric WORMS, professeur de philosophie à l’ENS, est membre de l’USR République des savoirs.

Avec des contributions d’Yves AGID (université Paris 6), Jean-Pierre CHANGEUX (Académie des sciences et Collège de France), Denis FOREST (université Paris Ouest Nanterre et IHPST), Pascale GILLOT (université François Rabelais de Tours), Michel IMBERT (ENS et université Paris 6), Lionel NACCACHE (université Paris 6 et CHU Pitié Salpêtrière) et Céline SURPRENANT (Collège de France).

- - - - - - - - - - -

Sommaire

Resituer L’Homme neuronal dans le contexte de la recherche biologique de son temps, par Michel MORANGE

Les années 1980 : des années merveilleuses pour les neurosciences ?, par Michel IMBERT

L’Homme neuronal, ou le chef-d’œuvre d’un neurobiologiste libertin qui a naturalisé avec panache le « tout ou rien »,
par Lionel NACCACHE

Ce que L’Homme neuronal nous a fait penser, par Francis WOLFF

L’Homme neuronal et le moment du vivant, par Frédéric WORMS

La question du « lieu cérébral » de l’esprit : physicalisme réductionniste et internalisme dans L’Homme neuronal,
par Pascale GILLOT

Homme « neuronal », homme « glial » ou les deux ?, par Yves AGID

La « Bastille » du mental est-elle prise ? L’Homme neuronal et le développement de la neuro-imagerie depuis 1983,
par Denis FOREST

Les « sciences du cerveau » au Collège de France jusqu’à L’Homme neuronal, par Céline SURPRENANT

L’Homme neuronal : trente ans après, par Jean-Pierre CHANGEUX

Bibliographie
 
45 rue d'Ulm  |  75005 Paris  |  tél. 01 44 32 36 80 ou 83  |  ulm-editions@ens.fr